VIDÉO - Luka Rocco Magnotta dit «bonjour» à ses «fans»

8 contributions
Publié le 7 juin 2012.

ENQUÊTE - Trois nouvelles vidéos du dépeceur de Montréal, dont on ignore encore la date de mise en ligne, sèment le trouble...

Le dépeceur de Montréal est sous les verrous à Berlin, mais la légende court toujours. Alors que deux colis renfermant une main et un pied ont été envoyés à des écoles à Vancouver, trois nouvelles vidéos de Luka Rocco Magnotta font surface. Elles sont présentées comme des séquences filmées pendant sa cavale, mais le doute est permis.

Les trois vidéos ont été mises en ligne le 3 juin sur le compte Youtube ibechillin69. Elles ont depuis été supprimées, comme les différents blogs de Magnotta, mais ont réapparu sur d'autres compte, à la manière de la terrible vidéo du meurtre, qui ne veut pas disparaître du Web. La version originale a été postée la veille de l’arrestation du suspect du meurtre et du démembrement de Lin Jun, étudiant chinois à Montréal. Sur la première vidéo, on voit Luka Magnotta fumant une cigarette sur un canapé au son de «La Isla Bonita», de Madonna, avant de lancer «What’s up? And i to all my fans» («Comment ça va? Et bonjour à tous mes fans»)

La deuxième vidéo montre une boucle d’images de Magnotta, filmant dans la pénombre son ventre et son torse nus sous un sweat zippé. La vidéo a été doublée avec  la chanson «True Faith», de New order, comme la vidéo du démembrement de sa victime et comme dans le film inspiré du roman de Bret Easton Ellis, American Psycho.

Dans la dernière vidéo, Luka Rocco Magnotta semble guetter à une fenêtre en se cachant derrière un rideau. Cette fois, la bande originale est «The Great Commandment», de Camouflage.

«On pense que c'est récent. Il faut vérifier les vêtements, les lieux physiques, la police française va nous donner un coup de main. Ce serait très surprenant que ça ait été filmé avant le meurtre», a estimé sur le site canadien de La Presse le commandant Denis Mainville, de la police de Montréal.

Détail troublant, cependant: la couleur de cheveux de Luka Magnotta sur ces vidéos. Sur les images de vidéosurveillance montrant le suspect à l’aéroport, ce dernier a les cheveux longs et bruns. Une perruque, peut-être, comme l’a évoqué la police canadienne. Mais sur la vidéo de son arrestation, et sur la photo prise ensuite par la police berlinoise, le dépeceur de Montréal a les cheveux certes courts mais toujours bruns, comme le signale d’ailleurs sa fiche Interpol.

Les images de Luka Magnotta peroxydé disponibles sur le Web sont des interviews datant de 2007. D’autres photos d’archives, non datées celles-là, sont en ligne sur le site canadien The Star. On y voit le suspect, décoloré en blond, sur un canapé rouge trônant dans une pièce aux murs jaunes rappelant furieusement ceux de la vidéo. Selon le Journal de Montréal, d'ailleurs, les vidéos datent de 2009. Magnotta, qui attend son extradition en prison, garde pour l’heure son secret.

Julien Ménielle
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr