Danièle Hoffman-Rispal est députée.
Danièle Hoffman-Rispal est députée. - REVELLI-BEAUMONT / SIPA

Il y a les places de cinéma et les boîtes de chocolat. Mais il y a aussi les très bonnes bouteilles de vin et les voyages offerts. Selon nos informations, l'Assemblée nationale envisage de demander à chaque député de remplir une déclaration d'intérêts afin de détecter les liens qu'ils entretiennent avec les groupes de pression. « Dans ces déclarations, les élus devront indiquer leurs liens et ceux de leurs proches avec les entreprises privées, indique une source au Palais-Bourbon. Et surtout, ils devront actualiser le document à chaque fois qu'ils recevront un cadeau équivalent à plus de 150 euros et noter les voyages qui leur sont offerts. » Spécialiste de la lutte contre les groupes de pression, la députée PS de Paris, Danièle Hoffman-Rispal confirme que ces déclarations vont être mises en place « dans les six mois » qui suivront les élections législatives. « Depuis 2009, un vrai travail a été effectué, confie-t-elle. On avance vers encore plus de moralisation. Les députés font attention désormais. » Le bout du tunnel n'est pas encore atteint. Selon nos informations, les déclarations d'intérêts des élus ne seront pas rendues publiques. « Si elles l'étaient, tout le monde mentirait… », conclut notre source.V. V.