Environ 500.000 vélos sont volés chaque année en France.
Environ 500.000 vélos sont volés chaque année en France. - ANGOT/SIPA

Claire Béziau

Vous en êtes sûr, vous l’aviez pourtant garé là! A la place où trônait fièrement votre vélo, voici désormais le vide. Pour les plus chanceux, le vélo, délesté d’une roue ou de la selle.

Chaque année en France, près de 500.000 vélos sont dérobés, sur près de trois millions achetés. Environ 150.000 sont retrouvés en l’état. «Beaucoup de voleurs dérobent des vélos par jeu et les abandonnent ensuite» déclare Nicolas Martin. Membre du Comité directeur de la FUBicy (Fédération française des usagers de la bicyclette), il assure que le vol de vélo n’est pas une fatalité. Il existe des méthodes simples de prévention pour éviter une telle mésaventure.

Quels antivols sont les plus efficaces?

«On dit toujours qu’il vaut mieux un mauvais "U", voire deux, qu’un bon câble» répond Nicolas Martin. Les antivols en U présentent la meilleure garantie contre l’effraction, même s’il en existe toute une gamme, allant de 11 à…98 euros. La FUBicy les a testés ici.

«Dès 15 euros, on peut trouver un "U" pas trop mal. 80% des cyclistes utilisent des câbles alors que si tout le monde se mettait aux antivols en U, on aurait nettement moins de problèmes». Selon la FUBicy, les antivols câbles "classiques" ne résistent que de 3 à 30 secondes à un outil compact, discret et peu coûteux.

Et à part les antivols?

«Nous conseillons de faire marquer chaque vélo. La fédération met en place un"bicycode", reconnu par l’Etat. Il s’agit d’un code unique qui permet d’identifier un vélo volé et de le rendre à son propriétaire. Tous les revendeurs ne sont pas habilités à le délivrer, nous y travaillons. Cela coûte entre 5 et 10 euros. L’idéal, ce serait que les vélos soient marqués en amont, quand ils sortent de l’usine.»

Comment bien attacher son vélo?

«Par ordre de priorité, il faut d’abord attacher le cadre, puis le cadre et la roue avant, et enfin le cadre et les deux roues dans la mesure du possible.

Le meilleur système est celui qui permet d’attacher le cadre du vélo et la roue avant à un point fixe, comme un arceau à vélo, une barrière ou un poteau. Un seul antivol en U de bonne dimension peut faire l’affaire.

En complément, Nicolas Martin conseille un antivol de type "fixe" ou "de cadre", qui bloque la roue arrière. «80% des vélos électriques en sont équipés. Il faut essayer d’y penser au moment de l’achat, parce qu’après ils sont un peu compliqués à installer sur le vélo» conseille-t-il.

Attention, l’antivol ne doit pas toucher le sol, cela facilite le vol.

Où laisser son vélo?

Ne croyez pas qu’abandonner votre monture dans la rue le mette davantage en danger que dans un hall d’immeuble, une cave ou un garage. «50% des vols se font dans les parties privatives» avertit Nicolas Martin. Il convient de bien attacher son vélo partout.

Et en cas d’arrêt rapide?

S’arrêter deux minutes et demie pour aller acheter le pain peut faire réfléchir à la nécessité d’en passer trois à attacher deux antivols en U. «C’est à cela que sert l’antivol "fixe", il permet de bloquer la roue arrière, un système amplement suffisant en cas d’arrêt court» assure Nicolas Martin.

Si l’on n’en est pas équipé, mieux vaut mettre le «U». «Ne jamais laisser son vélo non attaché, même pour deux minutes» prévient-il. 

Si le mal est fait, vous pouvez toujours déposer une annonce sur ce site.