Violents orages à Nancy: Manuel Valls annonce que l'état de catastrophe naturelle sera décrété «au plus vite»

23 contributions
Publié le 22 mai 2012.
>> Ce live est désormais terminé. Retrouvez une synthèse des événements de la journée par ici.


19h: L'état de catastrophe naturelle décrété «au plus vite»
Le ministre de l'Intérieur l'a annocné lors de sa visite à Essey-Lès-Nancy. Il a ajouté qu'un conseil interministériel se tiendrait mercredi, et qu'il souhaitait «accélérer la procédure».

17h52: Manuel Valls sur place

Le ministre de l'Intérieur se rend Essey-lès-Nancy où il est attendu d'un moment à l'autre, selon l'Est républicain. Manuel Valls doit se rendre au collège Emile-Gallé, l'établissement scolaire le plus endommagé du département.

14h23: Le phénomène était prévisible
Alors que le préfet de Meurthe-et-Moselle a estimé qu'il ne pensait pas «qu'il était possible de prévoir l'intensité de cet orage, qui était très localisé sur Nancy», un prévisionniste a donné un avis contraire dans une interview au Figaro. «Il y avait depuis le week-end une configuration fortement orageuse avec un conflit des masses d'air chaud et d'air froid. Cette situation générale présentait une fiabilité élevée et un risque de développement de fortes pluies et orages qui a conduit nos services à émettre un communiqué spécial dès ce week-end», a indiqué Pascal Scaviner, responsable du service prévision de Météo Consult. «On ne peut situer le déclenchement local de ce type de phénomène que quelques heures avant, grâce aux images radar», a-t-il cependant précisé.

12h23: Nancy réalise l'ampleur des dégats
«La situation est en train de se rétablir», selon le préfet de Meurthe-et-Moselle. Mais l’agglomération nancéenne a subi de lourds dégâts. A certains endroits, l'eau est montée jusqu'à 2 mètres et les témoignages décrivent des rues inondées, des voitures à la dérive, des caves pleines de boue, le tout dans une forte odeur de fioul, en raison de nombreuses fuites.

>> Les témoignages de nos internautes sont par ici.

Envoyez-nous vos photos, vidéos et/ou témoignages à reporter-mobile@20minutes.fr

11h28: Le maire veut que les orages soient reconnus catastrophe naturelle
André Rossinot va demander à l'Etat que soit reconnu l'état de catastrophe naturelle. «Il n'y a pas de blessés, aucune personne dont la vie est en danger, mais beaucoup d'inondations. A Nancy, un sous-plafond est tombé sous le poids de l'eau», a détaillé à l'AFP la directrice de cabinet du préfet de Meurthe-et-Moselle, Magali Daverton.

11h23: Le désespoir des nancéens
Certains habitants de l'agglomération nancéenne ont tout perdu. Témoignage dans la vidéo ci-dessous.



11h20: La foudre toujours
Pour corroborer les dires de notre internaute, voici la photo envoyée par un autre lecteur de 20 Minutes.

11h01: La foudre a frappé aussi
Un internaute de 20 Minutes nous livre son témoignage: «J'ai relevé une dizaine d'impact de foudre aux alentours de mon habitation et une force inouïe de tonnerre et de pluie! J'ai 25 ans et ayant toujours vécu à Nancy je n'avais jamais vu un tel chaos dans toute la ville!»

10h43: Un pompier sort du coma
grièvement blessé dans un accident entre un véhicule de secours et un bus, un pompier était dans le coma depuis le début de la matinée. Transporté au centre hospitalier de Nancy, celui-ci a repris conscience, et son pronostic vital n'est pas engagé.

10h02: Une personne âgée retrouvée morte chez elle

Une personne âgée a été retrouvée morte à son domicile d'Essey-lès-Nancy après les violents orages et les pluies torrentielles qui se sont abattues dans la nuit sur l'agglomération nancéienne. Son identité n'est pas encore connue, et le parquet de Nancy a ouvert une enquête pour rechercher les causes de sa mort.

Julien Ménielle
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr