Rachid Alamin, emprisonné au Maroc depuis novembre 2011
Rachid Alamin, emprisonné au Maroc depuis novembre 2011 - Capture d'écran d'un sujet de France 3

M.Gr.

C’est une histoire kafkaïenne. Emprisonné depuis quatre mois pour trafic de drogue dans une cellule à Tétouan au Maroc, Rachid Alamin, jeune Nordiste de 29 ans, crie son innocence et attend un procès, qui tarde à venir.

Le début de l’affaire remonte à 2009. En juillet, un Français est arrêté avec une grosse quantité de stupéfiants et lâche que «Rachid Alamin» les lui aurait fournis. Les autorités marocaines mettent alors la main sur un Rachid Alamin, oncle éloigné de l'habitant d’Halluin. Il est condamné à 20 mois de prison, qu'il purge, tout en clamant son innocence. Mais la police ne s’arrête pas là et continue de rechercher un Rachid Alamin, Franco-marocain celui-ci.

Le début du cauchemar

Au courant de cette situation, le Nordiste décide, après plus d’un an de réflexion, de se rendre au Maroc, où vit la famille de sa femme. Et au moment même où le jeune homme pose le pied sur le sol marocain, c’est le début du cauchemar.

Rachid Alim, dont le casier judiciaire est vierge, est aussitôt arrêté et placé en détention provisoire. Par précaution, le jeune homme avait pourtant mis dans ses bagages des documents sensés prouver son innocence. Comme une fiche de salaire et une attestation du maire d’Halluin, montrant qu’il était directeur d’un centre de loisir au moment des faits. Et puis, aucun visa marocain ne figurait sur son passeport, rapporte également La Voix du Nord.

Clamer son innocence

Depuis, ses proches s’organisent et se relaient pour clamer son innocence. Le député du Nord Christian Vanneste et le maire d’Halluin, Jean-Luc Deroo, se sont également saisis de cette affaire, en interpellant notamment Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères.

Reportée plusieurs fois, une nouvelle audience doit ce tenir ce vendredi, sous l’autorité d’un nouveau juge, qui aurait été nommé par le Roi du Maroc, rapporte Nord-Éclair. «Elle devrait d’ailleurs «se dérouler dans de meilleures conditions», espère l’avocat marocain de Rachid Alamin, contacté par le journal nordiste. Avec peut-être à la clef, la libération de l’Halluinois.

Sujet de France3 Nord-Pas-de-Calais.