Changement d'heure: «Le passage et le maintien à l'heure d'été est dangereux»

26 contributions
Publié le 26 mars 2012.

SOCIETE - Eléonore Gabarain, présidente de l'association contre l'heure d'été double (Ached) explique à «20 Minutes» pourquoi il faut supprimer l'heure d'été...

Depuis ce week-end, nous nous sommes mis à l’heure d’été, perdant notamment soixante minutes de sommeil au passage. Ce changement d’heure, en vigueur depuis le choc pétrolier de 1973-1974, est fortement contesté par l’Association contre l’heure d’été double (Ached) qui appelle à sa suppression. Eléonore Gabarain, sa présidente, explique à 20 Minutes les raisons de cette lutte.

Qu’est-ce qui ne va pas avec le changement d’heure?
C’est de la santé que tout est parti. Les médecins ont détecté des syndromes chez les enfants: fatigue, manque de concentration. L’incidence chez les adultes s’est caractérisée par des problèmes de sommeil parce que celui-ci diminue avec l’heure d’été. En ce moment, l’obscurité est retardée, il est difficile de s’endormir. Deux heures de pénombre sont en effet recommandées avant de se coucher. Or, avec le soleil qui se couche plus tard, nous allons dormir d’autant plus tardivement. Ces perturbations provoquent une augmentation des accidents cardio-vasculaires, mais aussi des accidents de la route et du travail. C’est ainsi que la France est devenue le champion du monde de la consommation de somnifères et de psychotropes. Cela a notamment des effets pervers sur les personnes âgées qui passent de la déchéance physique à la déchéance psychique.

Quels sont les autres problèmes que vous recensez?
Cela va mal dans tous les autres secteurs également, notamment ceux des transports, des communications ou encore des travaux en plein air. Beaucoup de pays ont adopté le changement d’heure uniquement pour faire comme les autres, notamment les Européens, mais la Chine l’a abandonné car c’était le chaos pour les transports. Lorsque l’on passe à l’heure d’été, le rush de la sortie des bureaux a lieu plus tôt, il fait plus chaud, et cela occasionne donc plus de pollution et aussi plus d’accidents à cause des problèmes de sommeil.

Quid de l’économie d’énergie?
Le changement d’heure n’apporte aucun avantage énergétique. L’Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l’énergie) cherche à le faire croire, mais si l’on regarde plusieurs études rigoureuses parues dans le monde, le résultat est nul. Il n’y a pas d’augmentation de la consommation d’énergie lorsqu’il n’y a pas de changement d’heure. De même, les économies d’éclairage sont moindres grâce à l’utilisation de plus en plus courante de lampes économiques.

Quel est le changement d’heure le plus perturbant, celui d’hiver ou d’été?   
Le passage et le maintien à l’heure d’été est dangereux. Le changement à l’heure d’hiver est lui mieux vécu, mais il n’est pas sans poser de problèmes car l’on se réveille trop tôt. Cependant, ces perturbations se résorbent plus rapidement.

Au final, que réclamez-vous?
La suppression du changement à l’heure d’été, car c’est une contrainte. On voudrait reprendre le système du général De Gaulle qui avait supprimé le changement d’été. On reviendrait ainsi suivre le méridien de Greenwich une partie de l’année. Nous avons écrit à la Commission européenne et à Nathalie Kosciusko-Morizet qui ne nous a pas répondu. Mais parmi les candidats à la présidentielle, seul Nicolas Sarkozy a pris bonne note, sans prendre de décision. Mais, de manière générale, cette question n’est pas étudiée en France, les gens ne la connaissent pas parce qu’elle est complexe. Alors la bataille va continuer.

Propos recueillis par Corentin Chauvel
Contributions : La sélection de 20 Minutes

Chargement des contributions en cours

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr