Illustration: Une classe de lycéens.
Illustration: Une classe de lycéens. - DURAND FLORENCE/SIPA

Une professeure d’anglais du lycée Gustave-Flaubert de Rouen a appelé ses élèves de Terminale à respecter une minute de silence ce vendredi matin en mémoire de Mohamed Merah, l’auteur des tueries de Montauban et Toulouse tué par le Raid jeudi, en le présentant comme une «victime», selon le site de Paris-Normandie.

En réaction, une quinzaine de ses élèves ont quitté la salle de classe et ont immédiatement rédigé un courrier au chef d’établissement. Les élèves ayant préféré rester ont «cherché à savoir pourquoi elle avait pris une telle initiative», a expliqué l’un d’entre eux à Paris-Normandie, ajoutant: «Elle a dit qu'elle n'allait pas bien et qu'elle allait peut-être prendre des congés.» L’enseignante de 56 ans aurait aussi présenté ses excuses aux élèves restés en classe.

Des congés qui ont pris dans l'après-midi la forme d’une suspension, après que la direction de l’établissement s’est déclarée «indignée» et que le ministre de l’Enseignement lui-même a condamné l’initiative dans un communiqué. Luc Chatel avait demandé «au recteur de l’académie de Rouen de suspendre immédiatement le professeur de ses fonctions et d’engager une procédure disciplinaire à son encontre.»

>> En raison de nombreuses contributions ne respectant pas la charte de modération, nous avons fermé cet article aux commentaires.
Nous vous invitons à réagir sur un article dédié ici et nous faire part de vos témoignages également via reporter-mobile@20minutes.fr

Mots-clés :