La Poste: «Je vois des collègues pleurer en sortant de réunion»

8 contributions
Publié le 15 mars 2012.

TÉMOIGNAGES - Comment se répercutent les changements de statut à La Poste? Julien et David, employés de l'entreprise, nous racontent leur quotidien...

Après trois suicides en six mois dans les locaux de La Poste, l’heure est à la remise en question dans le groupe français: comment les employés vivent les réorganisations en cours depuis deux ans? Quand le public devient privé, quelles sont les répercussions sur les employés?
 
>> Notre appel à témoignages: Vous êtes employé de La Poste? Comment vivez-vous la réorganisation en cours depuis deux ans?
 
Nous avons posé la question aux internautes de 20 Minutes, Julien et David nous ont répondu.
 
Julien, conseiller financier depuis six ans: «Je vois des collègues pleurer en sortant de réunion»
 
«Je vois des managers incompétents, qui sont des vendeurs qu'on récompense pour leur performance, sans aucune compétence de management. Ils ne sont que très peu formés. Ils ne mettent jamais en avant les points positifs et ne cherchent pas de solutions pour améliorer le reste.

Je vois des collègues a priori très solides pleurer en sortant de réunions, c'est une spirale de dévalorisation. En 2009, un dirigeant de Paris a été mis au placard pour avoir envoyé un mail indiquant qu'il fallait exterminer les vendeurs à 0. Il n'était que la partie visible de l'Iceberg, et juste moins malin que les autres, car il l'a fait par écrit.

La Poste a conscience de ces soucis puisqu'elle a mis en place des groupes sur le thème de la santé au travail. Ceux-ci sont gérés en interne, donc bien peu osent vraiment s'y livrer, de peur de représailles.»
 
David, agent de traitement de colis depuis 16 ans: «Les arrêts de travail ont fortement augmenté depuis 2010»

«Les colis sont devenus lourds et encombrants: plantes, pneus et pièces automobiles (pots d’échappement, pare-chocs, jantes...), écrans plats, home-cinéma, petits meubles. Dans mon établissement en particulier, l'outil industriel n'a pas évolué face à ce trafic, tout est fait à la main, à l'ancienne.

L'ambiance, qui n'a jamais été saine (alcoolisme, langage insultants, fainéantise), ne fait qu'empirer au fil des années. L’ambiance est détestable, tout le monde se fiche de tout. Il y a des clans, les agents sont divisés les uns contres les autres, le travail de qualité médiocre.

Les arrêts de travail ont fortement augmenté depuis 2010, les agents inaptes sont également en augmentation. La médecine du travail tire la sonnette d'alarme depuis des années mais n'est pas entendue par l’entreprise (elle est interne, salariée de La Poste). L'ergonomie est un mot inconnu à La Poste, tout comme les conditions de travail.

Le passage en société anonyme n'a rien changé au jour d'aujourd'hui, le pire est à venir je pense. La Caisse des dépôts est entrée au capital et va sans doute demander des comptes à court terme.»

C.La
Contributions : La sélection de 20 Minutes

Chargement des contributions en cours

Mots-clés
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr