Bretagne: Un nouveau cadre de la Poste se suicide

15 contributions
Publié le 12 mars 2012.

SUICIDE - Un jeune postier de 28 ans avait déjà mis fin à ses jours à Rennes il y a dix jours...

Un postier du centre de tri de Trégunc, dans le Finistère, a mis fin à ses jours dimanche sur son lieu de travail, rapporte Ouest-France sur son site. C'est un promeneur qui a découvert le corps, dans la soirée.

D’après le quotidien, qui cite la CGC, l’homme de 42 ans était en arrêt de travail depuis novembre dernier.  «C'est un cadre, postier depuis 20 ans (...) une personne fragile psychologiquement. Il avait déjà été arrêté en 2009, il avait des problèmes avec sa hiérarchie. Il était fragilisé, à fleur de peau», a déclaré le secrétaire territorial CGC Antoine Le Séguillon, joint par l'AFP. «Le fait qu'il soit revenu sur son lieu de travail n'est pas anodin. C'est un message qu'il a voulu envoyé à l'entreprise», a poursuivi Antoine Le Séguillon en précisant que le cadre avait écrit au PDG de l'entreprise Jean-Paul Bailly en novembre pour lui faire part de ses difficultés.

Un mail «un peu confus» envoyé dimanche à la CGC

La CGC s'alarme «une nouvelle fois de la situation de "mal être" qui existe dans l'entreprise et appelle la direction de La Poste à prendre en toute urgence toutes les mesures nécessaires pour empêcher que de nouveaux drames se produisent».

Marié, père de deux enfants, il a laissé à son domicile de Quimper des écrits pour expliquer son geste.  Il a aussi envoyé un courrier électronique dimanche en milieu d'après-midi à la CGC, dont il était membre, «un mail un peu confus» mais dans lequel il n'annonçait pas son suicide, a précisé Antoine Le Séguillon.

Rencontre entre direction et CHSCT à 13h

La direction du courrier Ouest-Bretagne a confirmé que le postier était en «arrêt maladie depuis quatre mois, depuis début décembre 2011». «On a tout de suite mis en place une cellule de soutien psychologique», a-t-elle indiqué. Une rencontre doit avoir lieu à 13h entre direction et respomonsable du CHSCT pour difier l'ordre du jour d'un CHSCT prévu le 13 mars afin d'aborder ce nouveau suicide.

Ce suicide intervient 10 jours après celui d’un autre cadre de la Poste de 28 ans, à Rennes. Le jeune homme avait sauté du dernier étage de la Poste, en plein centre-ville de la capitale bretonne.

E.O., avec AFP
Mots-clés
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr