En juin 2011, Christian Iacono avait bénéficié d'une liberté conditionnelle.
En juin 2011, Christian Iacono avait bénéficié d'une liberté conditionnelle. - A. SELVI / ARCHIVES ANP / 20 MINUTES

20minutes.fr avec agences

Une juge d'application des peines de Grasse s'est prononcée jeudi en faveur de la libération de l'ex-maire de Vence Christian Iacono, a-t-on appris auprès de ses avocats. Quelques heures après cette décision, le parquet a fait appel de la libération conditionnelle.

«On est très déçus et on a du mal à comprendre»

Réincarcéré le 9 janvier dernier à la maison d'arrêt de Grasse après le rejet de sa demande de suspension de peine, Christian Iacono ne retrouvera donc pas tout de suite la liberté. Sa sortie de prison doit désormais attendre une prochaine révision de son affaire. Dans les prochaines semaines, une nouvelle audience sera fixée devant la chambre d'application des peines de la cour d'appel d'Aix-en-Provence, qui donnera ou non son feu vert à une liberté conditionnelle.

«Ils vont avoir à rejuger la demande et on va expliquer une nouvelle fois en quoi Christian Iacono remplit les conditions fixées par le code de procédure pénale pour obtenir une libération conditionelle» (hébergement stable, absence de risque de récidive, absence de risque de trouble à l'ordre public), a commenté l'un de ses avocats, Me Dominique Romeo. «Le trouble à l'ordre public, c'est de maintenir en prison quelqu'un qui n'est plus accusé par personne! On est très déçus et on a du mal à comprendre la décision du parquet», a-t-il commenté.

Il aurait pu être libéré ce samedi

En dépit de sa mise hors de cause par son propre petit-fils, Gabriel, qui l'a accusé de viol pendant près de onze ans avant de se rétracter, Christian Iacono, âgé de 67 ans, demeure en effet un coupable aux yeux de la justice. Elle l'a condamné à deux reprises à neuf ans de prison, refusant en dernier recours de suspendre sa peine, même pour raison de santé ou d'âge, dans l'attente de l'examen de sa requête en révision.

En absence d'appel du parquet, Iacono aurait pu être libéré dès ce samedi.