illustration: Des policiers, le 14 novembre 2011.
illustration: Des policiers, le 14 novembre 2011. - POL EMILE/SIPA

© 2012 AFP

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour «recherche des causes de la mort» après le décès d'un jeune homme mardi soir lors d'un contrôle de police dans le hall d'un immeuble à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris ce mercredi de source judiciaire. L'autopsie effectuée ce mecredi matin sur le corps de la victime pour déterminer les causes exactes de son décès a révélé que le jeune homme souffrait d'une «malformation cardiaque».

Le jeune homme avait été «menotté», mais «sans aucune violence», a affirmé ce mercredi sur Europe 1 le préfet de Seine-Saint-Denis Christian Lambert.

«Les policiers lui ont fait le bouche à bouche»

Durant leur patrouille mardi soir, des policiers en civil se sont vu proposer du cannabis par trois jeunes, qui les ont pris pour des clients potentiels, selon la radio citant des sources policières. Durant le contrôle de police, «les trois personnes étaient assises, menottées, mais le menottage s'était passé sans aucune violence, ce qui est bien précisé d'ailleurs par les deux amis du décédé», a déclaré le préfet.

«Pendant l'attente et les vérifications, un des jeunes, qui a 25 ans, fait un malaise, les policiers lui font le bouche à bouche et les premiers soins et ensuite appellent les pompiers», a-t-il détaillé. Selon ses amis, la victime avait vu un cardiologue plus tôt dans la journée pour des problèmes de coeur et avait également pris du Viagra, un médicament déconseillé en cas de problèmes cardiaques.

En vidéo: Le préfet Christian Lambert apporte des précisions sur l'affaire