Meurtre d'Océane: Le meurtrier présumé mis en examen et incarcéré

45 contributions
Publié le 10 novembre 2011.

JUSTICE - Le jeune homme de 25 ans a tenté de se suicider dans la nuit mais est aujourd'hui «hors de danger»...

Dernière info: Le meurtrier présumé d'Océane est mis en examen et incarcéré, selon le procureur.

Le marginal qui a avoué le meurtre d’Océane, 8 ans,  doit être présenté à un juge d'instruction ce jeudi vers 17h, a indiqué le parquet à l'AFP. En attendant, le jeune homme de 25 ans continue à être interrogé par la gendarmerie.

Par ailleurs, quatre jours après la découverte du corps de l'enfant, les obsèques de la petite fille ont débuté ce jeudi à 15h, dans son village de Bellegarde, dans le Gard.

Nicolas B., le meurtrier présumé, a tenté de mettre fin à ses jours dans la nuit de mercredi à jeudi. «Il s'est pendu en se servant de son t-shirt, mais en aucun cas il n'a tenté d'avaler son t-shirt comme certains médias l'ont dit, c'est grotesque», a indiqué son avocat  Me Jean-François Corral, en qualifiant la tentative de suicide de «très sérieuse». «Il est hors de danger aujourd'hui», a-t-il précisé.

«Il ne supporte pas ce qu'il a fait»

«L'éventualité d'un suicide était envisagée très sérieusement car il ne supporte pas ce qu'il a fait. Les gendarmes étaient aux aguets et c'est ce qui l'a sauvé d'ailleurs. Le Samu est intervenu, il y avait une vraie gravité dans son geste», a poursuivi Me Corral.

«Nous étions conscients de ce risque de tentative de suicide. J'avais donné des consignes et c'est pour cette raison que sa tentative a échoué», a confirmé le procureur de la République de Nîmes, Robert Gelli. «C'est quelqu'un qui n'a jamais été condamné et n'a pas le profil du prédateur sexuel qui fait le tour de France pour trouver ses victimes», a-t-il ajouté.

Des aveux avant les résultats des tests ADN

Le jeune homme s’était présenté dans la nuit de mardi à mercredi à la police pour se soumettre à un test ADN, expliquant qu’il ne se souvenait plus ce qu’il avait fait la nuit du meurtre car il avait trop bu. Dans l’après-midi, juste avant que les résultats – concordants – des tests soient révélés, le jeune homme a avoué le meurtre de la fillette à Bellegarde (Gard).   

«On peut dire aujourd'hui avec certitude que sa responsabilité dans cette affaire apparaît pleine et entière tant par les résultats des analyses ADN qu'en fonction de ses propres déclarations», a expliqué Robert Gelli.

Le suspect connaissait Océane

Le suspect principal du meurtre, père de trois enfants, est sans emploi et sans antécédent judiciaire. C’est sa compagne qui l’a poussé à se présenter spontanément devant les policiers.

Sortie seule samedi soir, selon ses parents, pour aller chercher un jeu vidéo au domicile d'un voisin distant de 300 mètres de chez ses parents, Océane avait disparu et son corps avait été retrouvé dimanche dans un champ.

Selon les déclarations du suspect, il aurait rencontré le fillette - qu'il connaissait - samedi vers 18h. Après lui avoir proposé de la ramener chez elle, il l'aurait fait monter dans son véhicule et l'aurait emmenée dans un champ avant de la violenter et de la tuer. L'autopsie a montré que la fillette avait subi des attouchements sexuels, avait été asphyxiée et poignardée à quatre reprises, dont une fois dans le coeur. On ignore si les coups de couteau ont été portés avant ou après la mort.

D'après le procureur, le corps de la petite fille a été déposé dimanche matin à l'endroit de la découverte car il ne portait ni traces de boue ni salissures, alors que la région a été le théâtre de fortes précipitations.

M.P. et E.O., avec agences
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr