Un réseau démantelé

Quatre cents gendarmes et policiers ont investi hier cinq camps de Roms à Montpellier et à Lattes dans le cadre d'une enquête pour un trafic en bande organisée. « A l'issue des perquisitions, trente-cinq ressorti...

— 

Quatre cents gendarmes et policiers ont investi hier cinq camps de Roms à Montpellier et à Lattes dans le cadre d'une enquête pour un trafic en bande organisée. « A l'issue des perquisitions, trente-cinq ressortissants roumains ont été interpellés et placés en garde à vue », a indiqué le procureur, Brice Robin. Ces personnes sont poursuivies pour vol et recel de cuivre et travail dissimulé.

Deux millions d'euros
« Ce réseau structuré a volé en une année entre 350 et 450 tonnes de cuivre au préjudice de la SNCF, de France Télécom et d'EDF, entre autres, dans l'Hérault et dans quinze autres départements de l'arc méditerranéen », estime le colonel Steiger, de la gendarmerie de l'Hérault. Avec un cours qui varie entre 6 000 et 7 000 € la tonne, les enquêteurs estiment le trafic de ce réseau à plus de 2 millions d'euros.
à Montpellier, Nicolas Guyonnet

Mots-clés :

Aucun mot-clé.