Jean-Claude Menault, Directeur Départemental de la Sécurité Publique, mis en GAV à paris par la police des polices dans le cadre de l’affaire du Carlton.
Jean-Claude Menault, Directeur Départemental de la Sécurité Publique, mis en GAV à paris par la police des polices dans le cadre de l’affaire du Carlton. - Mikael Libert / 20 Minutes

E.O., et O.A., à Lille

L’affaire de proxénétisme présumé à l’hôtel Carlton de Lille (Nord) continue de provoquer des remous. Jean-Claude Menault, le directeur départemental de la sécurité publique du Nord, a ainsi été placé ce jeudi en garde à vue, a-t-on appris de source policière. Cependant, la garde à vue a été levée ce jeudi après-midi, et aucune mise en examen n'a été prononcée, a indiqué à 20 Minutes une source proche du dossier.

Cependant, le haut fonctionnaire de police pourrait avoir un statut de témoin assisté dans ce dossier, a ajouté cette source judiciaire. Cette décision est laissée à la libre appréciation du magistrat instructeur.

Soupçons d'abus de biens sociaux

Jean-Claude Menault a été interrogé à Paris par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN ou  «police des polices») au sujet d'un voyage à Washington où aurait été organisée une rencontre entre Dominique Strauss-Kahn et des prostituées. Une source judiciaire a indiqué à 20 Minutes qu'il n'était pas entendu sur des soupçons de proxénétisme mais sur des soupçons d'abus de biens sociaux.

Il a effectué ce voyage en compagnie du commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde, son subordonné, déjà mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée et recel d'abus de biens sociaux, placé sous contrôle judiciaire et suspendu. Huit personnes sont au total poursuivies dans cette affaire, dont trois dirigeants de l'hôtel Carlton de Lille, qui sont écroués, des hommes d'affaires locaux et un avocat, Emmanuel Riglaire