Un modèle de station Autolib', équipée d'un kiosque d'information
Un modèle de station Autolib', équipée d'un kiosque d'information - DR

William Molinié

Autolib’ sera définitivement déployé en juin prochain. D’ici là, plusieurs phases vont se succéder. A commencer par les tests, jusqu’à l’inauguration le 5 décembre. Dès ce dimanche, les testeurs -des salariés d’Autolib’- vont expérimenter 66 voitures et 33 stations de location et espaces Autolib’ mis en service. Puis en décembre, le réseau va être déployé sur 250 stations et proposera la location de 250 Bluecars.

>> Des Parisiens ont testé les Bluecars en avant-première. 20Minutes était là.

Enfin, jusqu’en juin 2012, le parc s’agrandira d’environ 300 voitures chaque mois. Pour finalement parvenir avant l’été prochain à 3.000 autos et 6.600 bornes de charge répartis réparties dans 46 villes de la région parisienne, à moins de 35 km de la capitale. «Le service sera profitable à partir de 80.000 abonnés, environ dans sept ans», ajoute Vincent Bolloré.

Il mise sur un coût d’exploitation d’environ 100 millions d’euros par an, en grande partie dû au recrutement de 1.500 «ambassadeurs» qui seront chargés d’assister les utilisateurs dans les stations et de réparer les voitures. «Tous les Parisiens qui n’utilisent leur voiture que sporadiquement et qui paient cher une assurance et un box doivent vendre leur voiture. Et utiliser Autolib’», conseille Annick Lepetit, adjointe PS au maire de Paris chargée des transports.