A.-L.B.

L'histoire commence par une plainte déposée à Paris, le 21 septembre dernier, rapporte PPrama, média de la préfecture de police de Paris.

Une femme vient déposer plainte pour le vol de sa poussette, commis la veille, dans une crèche et qu’elle a reconnue sur un site de vente en ligne. Quelques jours plus tard, un rendez-vous est pris avec l’auteur de l’annonce. Une femme de 27 ans est alors interpellée par la  brigade des délégations et des enquêtes de proximité (BDEP) du 5e arrondissement.

L'enquête a révélé que cette femme vendait régulièrement du matériel de puériculture, le plus souvent volé dans des crèches parisiennes. Cinq affaires sont élucidées durant le temps de la garde à vue et certains biens restitués à leurs propriétaires.

Des objets volés à Marseille ont également été découverts, conduisant à l’ouverture d’une autre procédure. Les policiers marseillais ont «confirmé avoir la femme dans leur ligne de mire pour des pratiques identiques», conclut le communiqué. La jeune femme a été déférée.