Les jeunes sont non seulement les plus exposés aux IST, mais en subissent les complications.
Les jeunes sont non seulement les plus exposés aux IST, mais en subissent les complications. - N. DOCE / REUTERS

Ingrid Gallou

Quand vient la fin de l'été, sur la plage… L'air est connu, mais attention, une fois vos plus beaux moments derrière vous, vous pourriez bien ramener de vacances quelques souvenirs plus embarrassants. Chlamydia, hépatite B, gonocoque ou syphilis pourraient bien contaminer votre hiver si vous n'y prenez garde.

Alors que le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) fait état d'une recrudescence des infections sexuellement transmissibles (IST), l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) a choisi de lancer une grande campagne de prévention à destination des jeunes.

Les 15-30 ans sont non seulement les plus exposés aux IST, mais ils subissent également de plein fouet leurs complications, au premier rang desquelles la stérilité, les grossesses extra-utérines ou le cancer du foie.

Dépistage sur les plages

La période choisie, à l'orée de l'été, n'est elle non plus pas anodine. Des études étrangères montrent que la saison estivale, tout comme la fin de l'année, est la période la plus propice au premier rapport sexuel. Elle est aussi, on le sait, celle des rencontres.

Moins avenante qu'un amour d'été, la syphilis, s'est, depuis les années 2000, installée dans le paysage, à tel point que l'Institut de veille sanitaire (InVS) parle d'épidémie parmi les homosexuels. En constante hausse depuis plusieurs années, les IST révèlent une montée des comportements à risque.

La progression des diagnostics d'infection à chlamydia et gonocoque fait craindre une montée d'IST mortelles telles que l'hépatite B. Vaccins, antibiotiques, mais surtout dépistage permettent pourtant de stopper les conséquences, parfois graves, de ces infections.

L'association Aides s'apprête ainsi à démarrer un tour des plages afin de proposer aux vacanciers un dépistage rapide en moins d'une demi-heure. Et pour profiter au mieux des plaisirs de l'été, les associations recommandent d'emporter en plus de sa crème solaire, du gel lubrifiant et des préservatifs.