Le jeune homme armé d'un sabre japonais qui a effectué une prise d'otages dans un train en gare de Bordeaux ce mercredi soir, aux alentours de 18h50 a été arrêté par la police. L'individu, âgé de 25 ans, retenait une femme d'une quarantaine d'années.

Celle-ci, libérée par le GIPN, serait l'épouse d'un préfet, a appris 20 Minutes. D'après le site d'Europe 1, il s'agirait de l'épouse du préfet de l'Orne.

Selon la chaîne I-Télé, le forcené aurait directement menacé sa victime en portant le sabre contre son cou. Connu de la justice, il aurait effectué une prise d'otage pour demander la révision de sa condamnation pour outrage, selon le site d'Europe 1.

Le Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) a été dépêché sur place à 20h afin de négocier avec le preneur d'otage.

Policiers entrés dans le wagon

Le train venait de La Rochelle et est stationné sur la voie 6 de la gare. De ce train, qui a été vidé de ses occupants, les cheminots auraient pu détacher des voitures pour les éloigner du lieu de la prise d'otages, mais trois voitures seraient encore sur place.

Des policiers sont entrés dans le wagon pour tenter de raisonner le jeune homme qui a entamé sa prise d'otages en début de soirée.

Quinze personnes ont toutefois pu sortir du wagon. Elles ont été prises en charge par les secours.

Mots-clés :