Plainte de Tristane Banon contre DSK: «Cela pourrait servir la victime présumée de DSK aux Etats-Unis

127 contributions
Publié le 6 septembre 2011.

INTERVIEW - C'est ce qu’affirme Me Aurélien Chardeau, avocat à la Cour, spécialiste de droit pénal, interrogé par 20Minutes...

La plainte pour tentative de viol de Tristane Banon contre Dominique Strauss-Kahn en France peut-elle influencer la procédure judiciaire américaine?

Ma réponse est en deux temps. Ce dépôt de plainte de Tristane Banon pourrait servir la démonstration de l’avocat américain Kenneth Thompson, qui défend la victime présumée de Dominique Strauss-Kahn aux Etats-Unis. Pour autant, les deux histoires n’ont rien à voir, même si elles concernent la même personne. Cette plainte pourrait donc également ne servir à rien.

Que dire sur les temps de la justice américaine et de la justice française?

Aux Etats-Unis, la justice a montré sa capacité à se remettre en cause rapidement. Le tempo judiciaire américain est plus rapide que le tempo français. Avec la plainte de Tristane Banon, la durée de la procédure française dépendra de la volonté du Parquet d’éclaircir cette affaire. La procédure pénale française est plus lente et formelle. On peut évidemment penser qu’elle polluera pendant plusieurs mois les débats.

En France, que risquerait DSK s’il était reconnu coupable de tentative de viol?

Dans ce cas, Dominique Strauss-Kahn pourrait risquer quinze ans d’emprisonnement, plus une amende. Comme peine complémentaire, il y a une inéligibilité, qui peut aller jusqu’à dix ans.

Propos recueillis par Anne-Laëtitia Béraud
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr