E. coli: Cinq personnes toujours hospitalisées à BordeauxLa bactérie E.coli confirmée chez un patient à Bordeaux

SANTE La présence de la bactérie est confirmée chez l'un des patients...

© 2011 AFP

— 

La bactérie Escherichia coli (E-coli).

La bactérie Escherichia coli (E-coli). — Erbe/Pooley / Rex Featu/REX/SIPA

Cinq personnes présentant des symptômes d'atteinte à la bactérie E. coli étaient encore hospitalisées vendredi midi dans deux hôpitaux bordelais, dont une présentant un cas avéré, a-t-on appris à l'hôpital militaire Robert Picqué. Trois femmes, âgées de 41 à 65 ans, étaient encore hospitalisées au centre hospitalier universitaire Pellegrin de Bordeaux pour dégradation de la fonction rénale dont l'une était toujours en réanimation.

«Leur état s'améliore régulièrement»

Deux autres patients, un homme de 35 ans et une femme de 47 ans, étaient hospitalisés en gastro-entérologie à l'hôpital d'instruction des armées Robert Picqué, a précisé le médecin-chef des services de cet établissement, Patrick Gergoy, lors d'un point de presse. Deux autres patients, un homme de 42 ans et une femme de 67 ans, initialement hospitalisés, ont pu rentrer chez eux, selon la même source.

«L'état des patients admis à l'hôpital militaire évolue tout à fait favorablement, leur état s'améliore régulièrement», a indiqué Patrick Gergoy. Selon ce médecin, les huit personnes malades -l'une d'elles n'a jamais été hospitalisée- étaient originaires du Sud-Est de l'agglomération bordelaise, notamment de Bègles et de Talence, mais c'est pour l'instant l'unique lien qui a pu être établi entre elles.

Mots-clés :