E.Coli dans des steaks hachés: Une tonne de viande suspecte distribuée à Rungis

88 contributions
Publié le 16 juin 2011.

SANTE - Six enfants sont toujours hospitalisés à Lille, un autre a quitté l'établissement...

Numéro vert à destination des consommateurs

0800 802 511

21h42: Ce live est terminé, la synthèse de la journée, c'est par ici

21h04: Auchan affirme avoir retiré de lui-même les steaks
Aucune demande de retrait officiel des autorités sanitaires n’a été demandée à l’enseigne Auchan qui, d’après nos informations, serait également concernée. Une fillette de 4 ans, de Douai, aurait en effet consommé un steak acheté chez Auchan. Contactée, l’agence régionale de santé (ARS) assure ne pas être au courant. De son côté, Auchan avoue que par principe de précaution, elle a «volontairement consigné un produit de marque Sergel, du même fournisseur, mais qui n’a pas la même origine animale». Les steaks incriminés de Lidl auraient pour origine une viande bovine allemande et italienne, d’après l’ARS.

21h: L'enfant le plus gravement atteint n'est plus en danger de mort
Le pronostic vital de l'enfant le plus gravement atteint n'est plus «engagé». C'est ce qu'a annoncé jeudi soir Nora Berra, secrétaire d'Etat à la Santé, sur BFM.

17h44: Un «faisceau de présomptions fortes» autour de la viande
Parmi les six patients hospitalisés entre le 10 et le 14 juin, cinq auraient mangé de la viande. Pour le sixième et celui hospitalisé aujourd'hui dans un état grave, rien n'indique qu'ils aient consommé les steaks hachés autour desquels il n'y a pour le moment qu'un «faisceau de présomptions fortes». Les résultats des analyses pratiquées sur les morceaux de viande retrouvés au domicile d'une victime seront connus ce week-end, selon l'ARS.

17h31: Selon nos informations, l'une des victimes hospitalisées aurait consommé un steak haché Auchan.

17h17: Le pronostic vital engagé pour l'un des enfants hospitalisés
Un septième enfant a été hospitalisé cet après-midi en réanimation dans un état grave. Le pronostic du patient, qui vient d'Amiens, est engagé selon l'ARS.

17h07: Sur les 10 tonnes de viande suspecte, neuf ont été distribuées dans le Nord, et une tonne, soit 1.000 paquets d'1kg, a été distribuée à Rungis, et potentiellement dispatchée sur le territoire français

16h23: Trois enfants sous dialyse, un en réanimation
Selon l'ARS, trois enfants seraient toujours sous dialyse rénale (rein artificiel), tandis qu'un autre serait en réanimation.

16h20: L'ARS ne peut toujours pas confirmer que les steaks hachés sont bien contaminés
Selon notre journaliste sur place, l'Agence régionale de santé n'a pas pu confirmer, lors de son point presse, que les steaks hachés étaient bien contaminés. En revanche, l'instance rappelle que la souche concernées n'est pas la même que celle retrouvée dans les graines germées en Allemagne.

15h32: La viande est d'origine UE «sans distinction»
Lidl assure qu’il n’y aucune certitude pour que la viande provienne d’Allemagne: «Ces viandes sont d’origine Union européenne, sans distinction», a indiqué la direction à 20Minutes.

15h13: Lidl retire tous ses steaks de la vente
«Tous les lots de viande hachées surgelés de la gamme suspectée, quel que soit la date, ont été retirés de la vente», par mesure de précaution, et pas seulement celles qui concernent les 10, 11 et 12 mai, a indiqué à 20Minutes la direction de Lidl. «Rien ne dit pour l’instant que les steaks qui ont été mangés avaient comme date de péremption le 11 mai, ajoute la direction du magasin. On a retrouvé une boite de cette date chez une famille, mais rien ne dit avec certitude que le steak provenait de cette boite.»

14h49: Un septième enfant a été transféré au centre hospitalier de Lille

14h31: Quelles boîtes de viandesont concernées?
Les steaks hachés incriminés sont vendus en boîtes de 10 steaks de 100g. Leurs dates limite de consommation sont les 10, 11 et 12 mai 2012, selon leur fabricant, la société Seb, qui demande «aux personnes qui détiendraient ces produits de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés».

13h29: Un cocktail de viande dans le lot suspect
Si la boîte retrouvée chez l'une des victimes contenait de la viande provenant d'Allemagne, le PDG de la société Seb, qui fabrique les steaks a indiqué qu'«une partie du lot venait de la Belgique et de l'Italie et il doit même y avoir de la France dans le lot. Sur la totalite du lot, il y en a pour 10 tonnes».

13h05: Les steaks hachés pas encore formellement mis en accusation
L'agence régional de santé, contactée par notre rédaction lilloise, ne peux pas confirmer pour le moment que les steaks hachés sont bien incriminés. De son côté, le fabricant nous indique que les analyses complémentaires qu'il a faites sur ses steaks livreront leur verdict demain.

12h38: La viande vient de plusieurs pays différents
Selon le fabricant des steaks hachés incriminés, cité par I>Télé, la viande provient non seulement d'Allemagne, mais aussi de Belgique et des Pays-Bas

11h45: 10.000 lots ont été vendus, uniquement dans le Nord-Pas de Calais
La viande mise en cause dans l'intoxication alimentaire qui a eu lieu dans le nord de la France provient d'Allemagne, selon France Info ce jeudi matin, qui ajoute que 10.000 lots de ces steaks hachés ont été vendus, «tous dans le Nord-Pas-de-Calais».

Six enfants restent hospitalisés à Lille, contaminés par la bactérie de type Escherichia Coli contenue dans de la viande de steak haché. Ils sont dans un état sérieux mais leur pronostic vital n'est pas engagé, a déclaré ce jeudi l'Agence Régionale de santé (ARS) du Nord-Pas de Calais. Les six victimes, âgées de 20 mois à huit ans et originaires de villes différentes de la région, ont été hospitalisées mercredi au CHRU de Lille à la suite de diarrhées sanglantes. Un enfant a quitté rapidement l'établissement mais cinq y étaient toujours ce jeudi et leur état est sérieux. Trois ont été placés sous hémodialyse, un rein artificiel.

La bactérie E.coli impliquée n'aurait cependant rien à voir avec celle mise en cause dans les graines germées allemandes, qui a fait à ce jour 36 morts dans ce pays et un en Suède, selon les services de santé. «Cette infection à Escherichia Coli ne présente aucun lien avec l'épidémie récemment survenue en Allemagne», écrit l'ARS dans un communiqué. Le ministre de la Santé Xavier Bertrand a confirmé ce point ce jeudi matin sur RTL tout en souhaitant que des recherches soient lancées.

«On renforce encore et encore tous les contrôles»

«Je souhaite qu'on lance très vite un programme de recherches, on est de train de travailler d'ores et déjà dessus avec des chercheurs français, pour qu'on puisse identifier et soigner plus vite encore», a-t-il dit. «La question qui est en jeu, c'est la question de la sécurité alimentaire bien sûr mais aussi véritablement de l'hygiène à un moment de la chaîne de fabrication, ce qui veut donc dire qu'on renforce encore et encore tous les contrôles», a-t-il ajouté.

Les enfants avaient tous mangé de la viande hachée achetée dans un supermarché de «hard discount» Lidl, une enseigne allemande. Le produit incriminé pour l'instant est un steak haché de boeuf surgelé de la marque Steaks Country vendu en boîte de dix steaks de 100 grammes avec une date limite de consommation aux 10, 11 et 12 mai 2012, ont expliqué les autorités sanitaires. Ces lots ont été retirés de la vente ce jeudi. Par ailleurs, les autorités ont rappelé la nécessité générale de cuire les viandes sans les décongeler afin de tuer les éventuelles bactéries.

C.C. et J.M. avec G.D à Lille
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr