E.Coli dans des steaks hachés: Six enfants hospitalisés à Lille dans un état «stable»

10 contributions
Publié le 16 juin 2011.

SANTE - Leur état est cependant jugé sérieux: trois sont sous dialyse...

Ils sont six enfants à être hospitalisés en réanimation pédiatrique au CHU de Lille, soit deux de plus que mercredi soir, a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'Agence régionale de santé (ARS), sans donner plus de détails sur les deux nouveaux cas. Sept enfants au total, âgés de 20 mois à huit ans, ont dû être hospitalisés mercredi, après avoir mangé des steaks hachés infectés par al bactérie E.Coli, qui a déclenché chez eux d'importantes diarrhées sanglantes.

L'un d'entre eux a pu sortir, mais les six autres sont dans un état jugé sérieux. «Ils sont tous dans un état stable. Leur état reste sérieux, mais pas préoccupant. Leur pronostic vital n'est absolument pas engagé», a affirmé la porte-parole de l'ARS, alors qu'une source hospitalière indiquait mercredi soir à l'AFP que l'état de santé des enfants hospitalisés était «jugé préoccupant par les médecins». Selon l'ARS, trois des six enfants étaient jeudi matin «sous dialyse».

Aucun lien avec l’épidémie survenue en Allemagne

Il s’agit d’une «infection à Escherichia coli qui ne présente aucun lien, à ce jour, avec l’épidémie récemment survenue en Allemagne», précise l’Agence régionale d’hospitalisation. Des examens devraient être pratiqués jeudi dans la matinée pour confirmer que la bactérie en cause n'est pas de même souche que celle qui sévit en Allemagne.

Ces enfants ont été contaminés par des steaks hachés surgelés vendus chez Lidl. Le fabricant des steaks hachés, la société SEB, basée à Saint-Dizier (Haute-Marne), a annoncé le rappel de tous les lots concernés - des steaks hachés de la marque Steaks Country vendu en boîtes de 1 kg avec une date limite de consommation aux 10, 11 et 12 mai 2012 - dans un communiqué diffusé dans la nuit de mercredi à jeudi. Les autorités recommandent aux personnes ayant acheté ces steaks de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente.

 

 

 

 

 

B.D. avec AFP
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr