Des élèves écoutent leur nouveau professeur, le 4 septembre 2007 dans un collège de Lyon, jour de la rentrée scolaire.
Des élèves écoutent leur nouveau professeur, le 4 septembre 2007 dans un collège de Lyon, jour de la rentrée scolaire. - AFP PHOTO JEFF PACHOUD

C’est ce qui s’appelle un ballon d’essai. Au rayon des idées de l’UMP pour la présidentielle de 2012, l’idée de regrouper les collégiens par classes et non par quartier ne devrait pas passer inaperçue. Elle a été lancée mercredi soir lors de la convention «justice sociale» du parti de la majorité, indique RTL ce jeudi.

En zone urbaine, il n’y aurait plus un collège ZEP et un collège centre-ville mais un établissement pour les 6e-5e et un autre pour les 4e-3e. L’objectif est de favoriser la mixité sociale et de «renouer le lien entre les quartiers», comme l’explique au micro de RTL Camille Bedin, secrétaire nationale de l’UMP en charge de l’égalité des chances. Autre argument avancé: les petits 6e et 5e ne se feraient plus embêter par les grands de 3e.

La fin du collège unique?

Sans surprise, les syndicats sont déjà vent debout contre cette proposition jugée «farfelue» par le Snalc (Syndicat national des lycées et collèges). Claire Mazeron, sa vice-présidente, pointe les problèmes d’organisation pédagogique et logistique que cela poserait, insistant sur la question du suivi des élèves. Ces derniers seraient en outre exposés à un changement de plus, après le passage déjà délicat de la primaire à la sixième.

Frédérique Rolet, secrétaire nationale du Snes (Syndicat national des enseignements de 2d degré), se demande si l’objectif final n’est pas d’en finir avec le collège unique en envoyant en apprentissage dès la 5e un certain nombre d’élèves.

Que pensez-vous de cette proposition de l’UMP? Est-ce une bonne idée selon vous? Pensez-vous qu’elle puisse voir le jour ? Dites-le nous ci-dessous… 

Mots-clés :