Larry Flynt, fondateur de la revue «Hustler», en conférence de presse à Beverly Hills, le 11 juillet 2007.
Larry Flynt, fondateur de la revue «Hustler», en conférence de presse à Beverly Hills, le 11 juillet 2007. - GUS RUELAS / Reuters

J. M.

On a tout entendu, ou presque sur l’affaire DSK. Il ne manquait que l’avis éclairé de Larry Flynt, magnat du porno made in USA. C’est désormais chose faite, puisque ce dernier a livré le fond de sa pensée lors d’un entretien au quotidien italien Corriere Della Sera. Dans lequel il allume les médias américains.

«Nous sommes un pays dans lequel les médias "puritains" aiment détruire l’image des hommes. Surtout si ceux-ci sont riches et célèbres», affirme le fondateur de la revue Huslter. «Les Etats-Unis détruisent les VIP, et ce, avant même avant d'avoir attendu que le jugement soit prononcé», a ajouté Larry Flynt au sujet de la culpabilité de DSK.

«Les forces qui se mettent en marche dans l’ombre»

L’hypothèse du complot est «plus que probable», estime le Porn King, qui a estimé que «quand un homme de pouvoir se lance dans une campagne présidentielle, on n’imagine pas les forces qui se mettent en marche dans l’ombre pour lui barrer la route.»

Larry Flynt a cependant précisé qu’il ne soutenait pas, du moins pas ouvertement DSK, mais qu’avant toute chose «il attendrait son jugement» pour se prononcer. Sans oublier une petite pensée personnelle sur le monde de la politique, en indiquant que  les libéraux et les conservateurs ont un trait en commun: une «sexualité insatiable» et «le sentiment d'être intouchable».