Le directeur de la pénitentiaire de Rennes prend la porte

La première sanction est tombée dans l'affaire Laëtitia Perrais. Michel Mercier, ministre de la Justice, a annoncé hier qu'il révoquait de ses fonctions Claude-Yvan Laurens, directeur interrégional des services...

— 

La première sanction est tombée dans l'affaire Laëtitia Perrais. Michel Mercier, ministre de la Justice, a annoncé hier qu'il révoquait de ses fonctions Claude-Yvan Laurens, directeur interrégional des services pénitentiaires (DISP) de Rennes. Le ministre estime qu'il n'était « plus en mesure d'exercer son autorité dans des conditions compatibles avec l'intérêt du service ». Interrogée, la direction du DISP s'est refusée à tout commentaire. Cette décision fait suite au rapport remis lundi au ministre de la Justice sur le suivi de Tony Meilhon, meurtrier présumé de Laëtitia Perrais, par le service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP) de Nantes. Ce document de l'inspection de l'administration pénitentiaire révélait des « carences manifestes ». La CGT-Pénitentiaire du Grand Ouest a dénoncé « un limogeage stupide qui ne résout en rien les problèmes criants de moyens dans nos services ».à rennes, Jérôme Gicquel

Mots-clés :

Aucun mot-clé.