Une liste des médicaments sous surveillance

SANTE Elle est publiée depuis 2007 sur le site de l'Afssaps...

C. F.

— 

La franchise médicale introduite en 2008 pour pousser les patients à réguler leur consommation de médicaments n'a eu que peu d'effets : seuls 12% d'entre eux disent avoir modifié leur comportement, surtout parmi les plus modestes, selon une étude publiée mardi.

La franchise médicale introduite en 2008 pour pousser les patients à réguler leur consommation de médicaments n'a eu que peu d'effets : seuls 12% d'entre eux disent avoir modifié leur comportement, surtout parmi les plus modestes, selon une étude publiée mardi. — Miguel Medina AFP/Archives

Après le scandale du Mediator, le ministre de la Santé Xavier Bertrand avait demandé à l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) de remettre «avant fin janvier» un bilan des 76 médicaments qui font actuellement l'objet d'une procédure de suivi.

Pour l'instant, une liste de 59 médicaments sous surveillance est disponible sur le site Internet de l'Agence. (>> Pour consulter la liste cliquez ici). «Elle a été mise en ligne depuis 2007 et est régulièrement actualisée», explique l'Afssaps à 20minutes.fr, précisant que cette liste, également publiée ce mercredi dans Le Parisien, s'inscrit dans le cadre du plan de prévention de gestion des risques mis en place en 2005, soit bien avant le Mediator. Elle concerne donc pour la plupart des médicaments dont l'autorisation de mise sur le marché est postérieure à 2005.

Quid du Buflomédil?

Selon l'Afssaps, une quarantaine de ces médicaments, seulement, devrait faire partie de la liste des 76 remise en janvier. 

Parmi ces 59 médicaments, figurent notamment Champix, le médicament anti-tabac, l’Antonox, un gaz sédatif utilisé à l’hôpital souvent pour les enfants, Alli, la fameuse pilule anti-obésité, Gardasil, le vaccin contre le papillomavirus, pour éviter les cancers du col de l’utérus, Prevenar, le vaccin contre les infections à pneumocoque (méningites, pneumonies...) pour les enfants. En revanche, l'Acomplia, un autre traitement anti-obésité, et le Thelin, un médicament contre l’hypertension artérielle pulmonaire, qui figurent toujours dans liste, ont été interdits depuis 2008 et 2010.

Quant aux Buflomédil, Nimésulide et Vinflunine, accusés d'être des médicaments dangereux par la revue Prescrire et non référencés par l'Afssaps, on ne sait pas s'ils figureront dans la liste des 76 actuellement finalisée par l'agence.

Mots-clés :