L'ex-candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal a assuré mercredi que Nicolas Sarkozy est "très bon acteur", lorsqu'il dit n'avoir pas pris sa décision pour une candidature en 2012.
L'ex-candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal a assuré mercredi que Nicolas Sarkozy est "très bon acteur", lorsqu'il dit n'avoir pas pris sa décision pour une candidature en 2012. - Bertrand Langlois AFP

C. F.

Cette fois, elle ne s’excusera pas pour lui. Ségolène Royal demande directement à François Fillon de s’excuser auprès des Français pour la gestion des intempéries en Ile-de-France mercredi et jeudi.

Invitée de RMC/BFMTV ce vendredi matin, la présidente PS de Poitou Charentes dénonce «l’incompétence du gouvernement». En allusion aux propos du ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, elle souligne que «ce n’est pas une pagaille à laquelle nous avons assisté mais à un chaos».

Ce n’est pas la première fois que Ségolène Royal se place sur le terrain des excuses. Après le discours de Dakar de Nicolas Sarkozy en juillet 2007, Ségolène Royal avait elle-même demandé pardon aux Africains pour «ces paroles humiliantes». Puis en avril 2009, elle s’était excusé auprès de Jose Luis Zapatero pour des propos prêtés à Nicolas Sarkozy sur le Premier ministre espagnol (Le président français aurait dit qu’il «n'était peut-être pas intelligent» mais avait «gagné deux fois les élections»).