Mobilisation contre la réforme des retraites: les étudiants montent le son

78 contributions
Publié le 26 octobre 2010.

SOCIAL – Vont-ils prendre le relais d'un mouvement qui semble s'essouffler?...

Alors que le gouvernement laisse entendre que le mouvement de mobilisation contre la réforme des retraites vit ses dernières heures, les regards sont braqués sur les étudiants, qui organisent ce mardi une journée d’actions. Vont-ils prendre le relais d’un mouvement qui semble effectivement s’essouffler du côté des salariés?

En réalité, l’Unef, le syndicat majoritaire classé à gauche, espère surtout «faire passer le cap des vacances» de la Toussaint. Dès 14h30, les étudiants sont appelés à manifester devant le Sénat. Cette action, baptisée «monte le son du sonotone», avec pour but de «se faire entendre des sénateurs».

«Ni une journée-test ni un baroud d'honneur»

Du fait de la désertion des lycéens des cortèges, le syndicat étudiant a prévu de prendre le relais avec «plusieurs dizaines d'actions» un peu partout en France. Pour autant, «ce n'est ni une journée-test ni un baroud d'honneur», indique Jean-Baptiste Prévost à Reuters.  

L’avenir du mouvement ne se jouera donc pas aujourd’hui. Pour autant, le syndicat étudiants a conscience que cette semaine peut être décisive dans la suite du conflit. «Ceux qui parient sur le calendrier des vacances (scolaires) pour démobiliser, font un pari très risqué», a prévenu Jean-Baptiste Prévost sur Canal Plus. 
 
«Nous sentons beaucoup de détermination chez les étudiants et chez les jeunes, que l'on cherche à délégitimer et dont on ne cesse de mépriser les inquiétudes et les aspirations. Le calme et la confiance sont aujourd'hui de notre côté. Le gouvernement va peut être gagner un vote dans l'hémicycle, mais il a d'ores et déjà perdu la bataille de l'opinion», a-t-il par ailleurs indiqué aux internautes de 20minutes.fr

Le chômage au coeur des préoccupations

Entre 4 et 7 universités selon les sources, sur 83 au total, étaient bloquées ou perturbées ce mardi matin.
 
Alors que la loi sur les retraites doit être votée solennellement mercredi à l’Assemblée [et ce mardi au Sénat], l’Unef demande «une pause, un retrait, une renégociation» du texte, avant sa promulgation prévue à la mi-novembre. Le syndicat souhaite notamment à être reçu par le gouvernement pour faire part de ses propositions sur la prise en compte des années d'études et des stages. Mais selon Jean-Baptiste Prévost, la mobilisation des jeunes dépasse le cadre de la réforme.

Ouverture de négociations

Le problème du chômage, qui touche 23,3% des jeunes actifs en France, est au cœur des préoccupations. Si l’argument selon lequel l’emploi prolongé des seniors aggraverait la situation des 18-25 ans n’est pas jugé pertinent par les économistes, l’inquiétude, elle, est réelle. «A court terme, c'est difficile de dire comment il [le mouvement] va évoluer, indique le sociologue Louis Chauvel à l’AFP. A long terme, quelle que soit son issue, ce qui est certain, c'est que les difficultés de la jeunesse sont devant nous. Notamment parce qu'on leur a promis en 2010 le retour au plein-emploi et que cette promesse n'est pas tenue. Les difficultés (le chômage, la pauvreté) des jeunes ne sont pas prises en compte par les acteurs politiques et sociaux.»

L’ouverture de négociations sur l’emploi des jeunes et des seniors, demandée par la CFDT et consentie par le gouvernement et le patronat, va-t-elle suffire à faire battre en retraite étudiants et lycéens? Rien n’est moins sûr. «Les étudiants et les lycéens sont parvenus à ce que leurs problèmes soient désormais incontournables. C'est une réussite, reconnaît le leader de l'Unef. Mais pour l'instant, nous n'avons reçu aucune sollicitation officielle du gouvernement. On est encore très loin du commencement d'un début de réponse.»

C. F.
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr