Delphine Bancaud

Un an et demi après sa création, Pôle emploi peine encore à s'imposer comme un accompagnateur efficace pour retrouver un job. Dixit la grande consultation menée par Ipsos sur 500 000 demandeurs d'emploi, dont les résultats ont été révélés hier. Car seulement 52 % de chômeurs se déclarent satisfaits des services proposés par l'organisme pour les aider dans leur quête.
Première critique : le manque d'informations dont ils disposent sur les métiers et les entreprises qui recrutent dans leur région. Autre frein au retour à l'emploi : l'inadéquation du profil de certains des chômeurs avec celui recherché par les recruteurs. Un manque d'alchimie que Pôle emploi reste impuissant à résoudre. Face à ces constats, l'organisme pourrait proposer de nouveaux services, comme la possibilité de contacter directement leur conseiller par mail, ou de se préparer à un entretien d'embauche avec lui. Le coaching des seniors et des jeunes devrait aussi être renforcé.