Les casseurs s'invitent dans le mouvement

Les casseurs ont profité des manifestations contre la réforme des retraites pour revenir sur le devant de la scène. Les blocages de lycées, qui ont repris hier, ont donné lieu à des violences et des affrontem...

— 

Les casseurs ont profité des manifestations contre la réforme des retraites pour revenir sur le devant de la scène. Les blocages de lycées, qui ont repris hier, ont donné lieu à des violences et des affrontements entre jeunes casseurs et forces de l'ordre dans plusieurs villes de France.
Parmi les villes les plus touchées, Nanterre (Hauts-de-Seine) a été la cible de 200 casseurs, qui ont incendié des voitures, détruit du mobilier urbain et lancé des projectiles sur les policiers. A Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne), les violences ont été particulièrement soutenues : des cocktails Molotov ont été lancés en direction des forces de l'ordre. A Lyon, en marge d'une manifestation, plusieurs voitures ont été retournées et des vitrines brisées par des groupes de 30 à 40 casseurs très mobiles. Mêmes scènes à Lille, Roubaix, Rouen, Evry, Saint-Denis… Conséquence : hier soir, le ministère de l'Intérieur annonçait avoir interpellé quelque 290 casseurs.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.