- E.CABANIS / AFP

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.


Les premières perturbations dues à l'appel des intersyndicales de la SNCF et de la RATP affectent ce mardi matin le trafic des TGV, Transiliens, TER et Corail mais aussi les RER A et B, «conformément aux prévisions», selon les deux entreprises. Dans l'ensemble des secteurs, les syndicats misent sur une démonstration de force, la quatrième depuis la rentrée, contre la réforme des retraites. La mobilisation pourrait cette fois se prolonger par des grèves reconductibles, alors que le Sénat poursuit l'examen du texte mais a déjà adopté les deux articles repoussant à 62 et 67 ans les départs à la retraite.

>> Le point sur le trafic en direct, c'est par ici

Forts d'un soutien de l'opinion - selon BVA et CSA, 66% des Français sont favorables à un durcissement des actions et 69% soutiennent les syndicats - et à l'appui des nombreux préavis de grèves, dont certaines reconductibles, les syndicats tablent sur une forte mobilisation, avec 244 défilés prévus.

Un mouvement «plus puissant encore»

Le patron de la CGT Bernard Thibault a prédit lundi un mouvement «plus puissant encore» que précédemment et qui est «tout sauf un baroud d'honneur». Il a accusé le Sénat de manoeuvrer pour «couper l'herbe sous le pied» des manifestants.

La haute assemblée a adopté lundi soir un article phare du projet, repoussant de 65 à 67 ans la retraite sans décote- excepté pour certaines mères de familles- après avoir avalisé vendredi le report de l'âge légal de 60 à 62 ans.

Les premières perturbations ont affecté la SNCF et la RATP lundi soir. Mardi, elles s'annoncent importantes avec en moyenne 1 TGV Paris-province sur 3, près de 4 Transiliens sur 10 aux heures de pointe, 4 TER sur 10. L'ensemble des syndicats ont déposé des préavis reconductibles.


Mots-clés :