Les infos immanquables du jour: Interceptions aériennes, PDG intraitable et taxe d'habitation

ACTU Ce qu'il ne fallait pas rater dans l'actu de ce vendredi 12 janvier 2018...

M.B.

— 

Un Rafale de Dassault.

Un Rafale de Dassault. — M.ASTAR/SIPA

Elles sont là. Avant un week-end bien mérité, voici vos immanquables du jour, que vous habitiez à Guyancourt (Yvelines) ou à Blagnac (Haute-Garonne).

L’article le plus lu du jour : Une ministre annonce la création d'un nouvel impôt pour remplacer la taxe d'habitation... avant de faire machine arrière

La bourde. Après avoir annoncé jeudi soir le remplacement de la taxe d’habitation par un nouvel « impôt plus juste », Jacqueline Gourault, la ministre auprès du ministre de l’Intérieur, a fait finalement machine arrière sur son compte Twitter.

Ce matin, le ministre de l’Economie a enfoncé le clou sur BFMTV. Pour pallier le manque à gagner de la suppression de la taxe d’habitation, pour les collectivités locales, il n’y aura « pas de nouvel impôt, pas de nouvelle taxe », a-t-il assuré. Et Bruno Le Maire d’aller encore plus loin en assurant qu'« il n’y aura pas de nouvel impôt durant le quinquennat ».

>> A lire aussi: Simuler l'impact de la réforme de la taxe d'habitation, c’est possible !

L’article le plus partagé du jour : Des photos intimes d'une cinquantaine d'adolescentes divulguées sur Snapchat

Il y a les photos intimes, où les jeunes filles sont parfois dénudées, prises à leur insu ou non, voire sorties de leur contexte. Les internautes qui ont diffusé les clichés sur Snapchat y ont ajouté les prénoms, noms et coordonnées des adolescentes strasbourgeoises, demandant à les insulter et les harceler. Une cinquantaine de jeunes filles, âgées de 13 à 16 ans et résidant dans l’agglomération de Strasbourg, sont victimes depuis le début d’année d’une campagne malveillante sur le réseau social. La suite est à lire par ici.

Le portrait du jour : Emmanuel Besnier, le PDG secret et intraitable de Lactalis

Ils sont 75.000. Mais la plupart des salariés du groupe Lactalis avouent qu’ils ne reconnaîtraient sans doute par leur patron s’ils le croisaient dans la rue ou même dans l’une de leurs usines. Cultivant le goût du secret depuis plus d’une décennie, Emmanuel Besnier a été convoqué en début d’après-midi par Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, en pleine crise du lait infantile contaminé aux salmonelles.  Ce dernier a d'ailleurs annoncé dans la foulée que Lactalis reprendra tous les produits laitiers infantiles fabriqués sur son site de Craon (Mayenne), « quelle que soit leur date de fabrication ». Par ailleurs, un bébé ayant consommé du lait infantile contaminé de l’industriel français Lactalis a contracté la salmonellose en Espagne, et un autre cas est soupçonné en Grèce, ont indiqué des scientifiques de l’Institut Pasteur et de Santé publique France.

L’article à lire du jour : Pourquoi les interceptions aériennes par l'armée de l'Air «vont se multiplier»

L’incident a soulevé beaucoup d’interrogations, et d’inquiétude. L’armée de l’Air française a fait décoller mardi un Mirage 2000 pour intercepter un appareil de la compagnie Air Algérie qui ne répondait pas au contrôle aérien. Le Boeing 737, qui assurait la liaison commerciale entre Constantine et Lyon-Saint-Exupéry, a soudainement cessé de communiquer au large de Marseille, « alimentant le doute sur les intentions de l’équipage ». Un incident qui n’a rien d’exceptionnel. « Avec l’augmentation exponentielle du trafic aérien en France ces dernières années, ce genre de mésaventures va se multiplier », explique à 20 Minutes Bertrand Vilmer. Cet ancien pilote d’essai et expert aéronautique auprès de la Cour d’appel de Paris nous explique en quoi consiste la procédure d’interception d’un avion. C'est à découvrir dans cet article.