Une infirmière qui a échangé plus de 9.000 bébés dans des maternités ? L'histoire est fausse

FAKE OFF Le canular, inventé par un site parodique, est repris au premier degré par des sites « pièges à clics »...

Mathilde Cousin

— 

Non, une infirmière n'a pas échangé plus de 9.000 bébés pendant 22 ans.

Non, une infirmière n'a pas échangé plus de 9.000 bébés pendant 22 ans. — PATRICK LIN / AFP

  • Plusieurs sites douteux présentent comme véridique l’histoire d’une infirmière qui aurait échangé plus de 9.000 bébés dans plusieurs maternités françaises.
  • Ce canular a été inventé par Secret news, un site parodique.

Une infirmière qui aurait échangé plus de 9.000 bébés pendant 22 ans dans plusieurs maternités françaises ? L’histoire paraît douteuse, à juste titre. Elle sort tout droit de l’imagination des rédacteurs du site Secret news, un site parodique. « Toutes les informations présentes sur ce site sont satiriques et/ou parodiques », peut-on en effet y lire. 

>> A lire aussi : Fake news, lol et rumeurs : tour d'horizon des sites parodiques qui amusent le web

Le canular a été publié sur Secret news en avril 2017. Depuis, il tourne sur internet, repris par des sites qui n’indiquent pas leur source. Une stratégie qui induit les lecteurs en erreur, l’histoire étant présentée comme véridique. L’intox a aussi été répandue sur Facebook et Twitter, contribuant à sa diffusion.

Repris par un site basé à l’étranger

En ce début de janvier, la fausse info sur l’infirmière a été reprise et semble avoir été popularisée par le site top-news.pw, dont la spécialité est le contenu « piège à clics ». Ce site basé à l’étranger a repris d'autres canulars de Secret news, toujours sans indiquer la source.

Ce n’est pas la première fois que des canulars de Secret news sont repris par des sites peu scrupuleux : l’intox sur la religion obligatoirement mentionnée sur votre carte d’identité a refait surface en fin d’année. Leur canular sur l'utilisation de pédophiles lors d’essais cliniques aux Etats-Unis avait aussi été repris au premier degré par d’autres sites.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Réagissez dans les commentaires ou envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.