Lait contaminé à la salmonelle: Une enquête préliminaire a été ouverte en France

SANTE Une enquête préliminaire est ouverte depuis le 22 décembre à la suite de l’épidémie de salmonellose ayant touché des nourrissons entre le mois d’août et le mois de décembre…

20 Minutes avec AFP

— 

Une employée de pharmacie retire de la vente du lait infantile Lactalis suspecté d'être contaminé par la salmonelle, à Anglet, le 11 décembre 2017.

Une employée de pharmacie retire de la vente du lait infantile Lactalis suspecté d'être contaminé par la salmonelle, à Anglet, le 11 décembre 2017. — Bob Edme/AP/SIPA

Une enquête préliminaire a été ouverte par le pôle santé publique du parquet de Paris dans l’affaire des laits infantiles fabriqués par Lactalis et contaminés par des salmonelles, a indiqué ce mardi une source judiciaire, confirmant une information du Point.

>> A lire aussi : Des lots de laits infantiles Lactalis retirés après une contamination par des salmonelles

Cette enquête a été ouverte ce vendredi pour « blessures involontaires », « mise en danger de la vie d’autrui », « tromperie aggravée par le danger pour la santé humaine » et « inexécution d’une procédure de retrait ou de rappel d’un produit » préjudiciable à la santé. Lactalis avait annoncé la semaine passée rappeler toute sa production de laits infantiles de l’usine incriminée de Craon (Mayenne) depuis février en raison d’une contamination.

La contamination s’est « dispersée » à la suite de travaux

« En application du principe de précaution, le Groupe Lactalis a décidé, en accord avec les autorités, de procéder à un nouveau rappel incluant l’ensemble des produits infantiles et nutritionnels fabriqués ou conditionnés dans l’usine de Craon depuis le 15/02/17 », avait indiqué l’entreprise dans un communiqué.

>> A lire aussi : Laits infantiles contaminés: Faut-il paniquer ?

« A partir des résultats des analyses renforcées, nous savons désormais qu’une contamination dispersée s’est installée dans notre usine de Craon suite à des travaux réalisés courant 1er semestre 2017 », poursuivait Lactalis. Si certains bébés ont dû être brièvement hospitalisés, « tous sont sortis de l’hôpital et vont bien maintenant » indiquait mercredi 20 décembre Santé publique France.