Disparition de Maëlys: Les parents de la fillette sont victimes d'une «prise d'otage» selon leur avocat

FAITS DIVERS Dans une tribune publiée ce vendredi par « Le Parisien », Me Fabien Rajon demande à Nordahl Lelandais, suspecté d’avoir enlevé la fillette, de dire « ce qu’il est advenu de leur enfant »…

T.C.

— 

Les parents de Maëlys, le 5 novembre dernier

Les parents de Maëlys, le 5 novembre dernier — AFP

  • Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août dernier à Pont-de-Beauvoisin (Isère).
  • Nordahl Lelandais, un ex-militaire de 34 ans, a été mis en examen, fin novembre, pour meurtre.
  • Ce dernier nie les faits qui lui sont reprochés.

Les parents de Maëlys De Araujo, 9 ans, « doivent subir l’enlèvement de leur fille, auquel s’ajoute aujourd’hui une prise d’otage consistant à ne pas révéler ce qu’il est advenu de l’enfant ». Dans une tribune publiée ce vendredi par Le Parisien, Me Fabien Rajon, leur avocat, dénonce « le caractère insoutenable de cette affaire » qui tient, selon lui, « au fait que si la fillette demeure introuvable et qu’un homme a été mis en examen puis placé en détention provisoire, ce dernier nie les faits qui lui sont reprochés ».

>> A lire aussi : Alpes-Maritimes: La famille d'un disparu s'interroge sur une énigmatique annonce de Nordahl Lelandais

Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août dernier lors d’un banquet de mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Quelques jours plus tard, Nordahl Lelandais, un ex-militaire de 34 ans est interpellé par les gendarmes qui le soupçonnent d’avoir enlevé la fillette. Il a été mis en examen, fin novembre, pour meurtre. Malgré un certain nombre d’éléments l’incriminant, le suspect nie toujours les faits, « ce qui est son droit le plus strict », note Me Rajon.

Une position qui « interroge »

Mais, estime l’avocat des parents de Maëlys, « la position consistant pour le mis en cause à nier toute responsabilité interroge ». « Une telle méthode suppose logiquement d’en tirer les conséquences… Dans ce cas, pourquoi la défense n’a-t-elle pas estimé opportun de relever appel de sa détention provisoire ou de solliciter son placement sous contrôle judiciaire, voire une remise en liberté pure et simple ? »

>> A lire aussi : VIDEO. L'avocat du père d'Estelle Mouzin demande une enquête sur Nordhal Lelandais

L’avocat ajoute que la critique de la défense de Nordahl Lelandais « portée sur quelques points du dossier, en réponse à la conférence de presse organisée par monsieur le procureur de la République de Grenoble interpelle ». Me Alain Jakubowicz n'avait pas mâché ses mots sur BFM TV pour répliquer à la conférence de presse tenue le 1er décembre par Jean-Yves Coquillat, dénonçant une «chronologie impossible», des propos «contraires à la vérité du dossier pénal», une « insulte à la justice ».

>> A lire aussi : Militaire disparu en Savoie: Pour quelles raisons Nordahl Lelandais a été mis en examen pour assassinat ?

« Faire cesser l’attente imposée » aux parents de Maëlys

« La défense est naturellement libre, en droit, de définir sa stratégie et d’exposer ses arguments, y compris publiquement, mais pareille position ne peut qu’inquiéter mes clients et tous ceux qui espèrent savoir ce qu’il est advenu de l’enfant disparu », indique Me Rajon.

Avant de conclure : « Soit la défense est bel et bien convaincue de l’innocence du mis en examen et il est de son devoir de maintenir ses dénégations, soit la version du suspect lui semble effectivement intenable et il nous semble nécessaire de faire cesser l’attente imposée chaque jour à mes clients, quant au sort qui a été réservé à leur fille. »

>> A lire aussi : Fanfaron «adorable» ou «manipulateur violent»? Qui est Nordahl Lelandais?