Attention, des fausses images du passage à niveau à Millas circulent sur Internet

FAKE OFF La vidéo a été tournée en Pologne...

Mathilde Cousin

— 

Cette vidéo montre un passage à niveau en Pologne et non celui de Millas, contrairement à ce qu'indiquent plusieurs internautes.

Cette vidéo montre un passage à niveau en Pologne et non celui de Millas, contrairement à ce qu'indiquent plusieurs internautes. — Capture d'écran YouTube

  • Un automobiliste a filmé un train roulant sur un passage à niveau alors que les barrières étaient levées.
  • Après le terrible accident de bus scolaire à Millas, des internautes ont récupéré la vidéo, sous-entendant parfois qu’elle avait été tournée en France.
  • L’incident s’est produit en Pologne et n’est pas comparable à ce qui s’est passé à Millas.

La vidéo fait froid dans le dos : une voiture s’approche d’un passage à niveau, un train passe sur les voies, alors que les barrières sont levées. On voit le garde-barrière commencer à actionner les barrières, mais trop tard. La vidéo est devenue populaire en France après avoir été partagée sur Facebook le 13 octobre. Elle compte plus de 5 millions de vues.

Depuis le terrible accident à Millas qui a coûté la vie à six enfants, cette vidéo a été récupérée par des internautes, qui laissent croire qu’elle a été tournée en France. Certains n’hésitent pas à couper la vidéo, pour ne retenir que le passage du train. Il s’agit d’une intox.

FAKE OFF

Cette vidéo a été tournée en Pologne. Un internaute polonais l'a mise sur YouTube le 26 septembre. La société américaine Jukin Media en a acquis les droits et l’a vérifiée. Selon cette société, on voit bien un passage à niveau polonais dans la vidéo : « Cet automobiliste s’apprêtait à franchir un passage à niveau quand il a entendu un train s’approcher. La barrière n’était pas descendue, et le train est quand même passé à toute vitesse et est presque entré en collision avec la voiture. Par chance, le conducteur s’est arrêté avant les voies et a pu éviter une collision potentiellement dévastatrice. »

L’automobiliste a été prévenu qu’il approche du passage à niveau : quelques secondes après le début de la vidéo, un panneau jaune avec une barrière est visible à droite sur le bord de la route.

Ce panneau annonce le passage à niveau.
Ce panneau annonce le passage à niveau. - Capture d'écran YouTube

Plusieurs éléments montrent que la vidéo n’a pas été tournée en France : on voit à droite de l’image un panneau indiquant la fin d’une agglomération. Les lettres de ce panneau sont blanches sur fond vert, alors qu’en France elles sont noires sur fond blanc.

Un panneau de sortie d'agglomération est visible sur la vidéo.
Un panneau de sortie d'agglomération est visible sur la vidéo. - Capture d'écran YouTube

On voit aussi d’autres panneaux de signalisation qu’on ne voit pas habituellement sur les routes françaises, comme un panneau jaune indiquant une intersection.

Un garde-barrière

La vidéo montre également que le fonctionnement du passage à niveau repose, au moins en partie, sur un garde-barrière. On voit l’homme sortir d’un bâtiment bleu situé à côté des voies et actionner le mécanisme qui met en marche les barrières et les feux de signalisation. Mais l’homme sort trop tard : il commence à actionner les barrières au moment où passe le train. S’apercevant que le train est passé, il remonte rapidement les barrières pour permettre la circulation sur la route.

Non, ce passage à niveau n’est pas comparable à celui de Millas

Certains internautes ont profité de la diffusion de cette vidéo pour montrer que des défaillances peuvent se produire sur des passages à niveau. Pourtant, on peut difficilement tirer une vérité sur la base d’un seul exemple. Et, faut-il le rappeler, cette vidéo a été tournée en Pologne, avec un réseau ferroviaire différent du réseau français. On ne peut donc pas rapprocher le fonctionnement de ce passage à niveau avec celui de Millas. Les causes de ce tragique accident ne sont toujours pas connues.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.

Vous souhaitez que l’équipe vérifie une information ? Réagissez dans les commentaires ou envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.