Nordahl Lelandais, principal suspect dans l'affaire Maëlys, entendu pour une autre disparition

ENQUÊTE Le téléphone de l’ex-militaire aurait « borné » au même endroit que celui d’un jeune chasseur alpin disparu à Chambéry…

C.G avec AFP

— 

Illustration d'une voiture de gendarmerie

Illustration d'une voiture de gendarmerie — C. Allain / 20 Minutes

Sa cellule aurait été perquisitionnée et différents prélèvements auraient été réalisés. Depuis ce lundi matin, Nordahl Lelandais, principal suspect dans l’affaire Maëlys, est placé en garde à vue dans le cadre d’une autre enquête ouverte en avril après la disparition inquiétante d’un militaire de Chambéry  (Savoie), précise une source proche de l’enquête, confirmant ainsi une information du  Dauphiné Libéré.

Les autorités judiciaires ne sont en revanche pas exprimées sur le sujet. Les enquêteurs de la section de recherche de Chambéry l’interrogent sur la disparition d’un jeune soldat appartenant au 13e bataillon des chasseurs alpins, Arthur Noyer.

 

>> A lire aussi : Disparition d'un militaire à la sortie d'une boîte de nuit

Un soldat disparu depuis le printemps

Arthur Noyer n’avait plus donné signe de vie dans la nuit du 11 au 12 avril, après avoir passé la soirée en boîte de nuit dans le quartier Curial de Chambéry. Il avait été aperçu à 4 h du matin en train de faire du stop dans les rues de la ville. Un appel à témoin avait été lancé pour le trouver. Sans succès. Une information judiciaire avait ensuite été ouverte pour enlèvement et séquestration le 20 avril.

Nordahl Lelandais, qui lui aussi a servi dans l’armée, aurait eu pour habitude de fréquenter les mêmes établissements de Chambéry que le jeune caporal disparu. Les enquêteurs perquisitionnent actuellement son domicile à Domessin.