Des lots de laits infantiles Lactalis retirés après une contamination par des salmonelles

SANTE Le ministère de l'Economie et des Finances demande aux parents «de ne pas utiliser» ces produits vendus sous les marques Milumel et Picot, mais aussi Carrefour...

H. B. avec AFP

— 

Les autorités sanitaires ont étendu ce dimanche le rappel et retrait de produits infantiles Lactalis.

Les autorités sanitaires ont étendu ce dimanche le rappel et retrait de produits infantiles Lactalis. — Fred Dufour AFP

Alerte sur certains laits​ infantiles. Bercy a annoncé ce dimanche dans un communiqué une extension des mesures de retrait et rappel de produits de nutrition infantile fabriqués par le groupe laitier Lactalis à Craon (Mayenne), cinq nouveaux cas de salmonellose ayant été déclarés chez des nourrissons cette semaine.

Le ministère de l'Economie et des Finances, estimant que les mesures prises par Lactalis ne sont « pas de nature à maîtriser le risque de contamination », demande aux parents « de ne pas utiliser » ces produits vendus sous les marques Milumel et Picot, mais aussi Carrefour.  Lactalis avait déjà rappelé le 2 décembre dernier 12 références de laits infantiles.

Un numéro vert mis en place

La liste des références concernées est disponible sur www.solidarites-sante.gouv.fr. La direction générale de la Santé a ouvert le numéro d’information gratuit 0800.636.636 (7 jours sur 7, de 9h à 20h) tandis que celui de Lactalis, le 0800.120.120 sera accessible jusqu’à 23h dimanche, puis de 9h à 20h à partir de lundi.

>> A lire aussi : Laits infantiles contaminés: Faut-il paniquer ?

« S’il est vraiment impossible pour les parents de trouver l’un des laits de substitution, la Société française de pédiatrie leur propose de préparer un biberon avec le lait qu’ils possèdent, puis de faire bouillir le lait pendant deux minutes dans une casserole, le laisser refroidir et le donner à leur(s) bébé(s) en attendant de trouver une alternative », écrit Bercy.

Et en cas de symptômes d’infection alimentaire (diarrhée éventuellement accompagnée de fièvre), les parents sont invités à contacter un médecin dans les meilleurs délais, ou à tout le moins de se renseigner dans une pharmacie. « En attendant, un soluté de réhydratation, disponible en pharmacie, pourra être donné à l’enfant pour éviter une déshydratation », a expliqué le ministère.