Notre-Dame-des-Landes: Les habitants restent favorables au transfert, selon un sondage IFOP

AEROPORT Une majorité d’habitants de Loire-Atlantique, du Grand Ouest et des Français seraient en faveur du projet d’aéroport, selon l’IFOP…

F.B.

— 

Les électeurs de Loire-Atlantique ont dit «oui» au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes le 26 juin 2016.

Les électeurs de Loire-Atlantique ont dit «oui» au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes le 26 juin 2016. — F.Brenon/20Minutes

  • L’enquête a été commandée par l’organisation réunissant les collectivités porteuses du projet de l’aéroport de Notre-de-Dame-des-Landes.
  • Près de 6 Français sur 10 sont favorables à l’expulsion de la ZAD en ayant recours aux forces de l’ordre.

Un an et demi après la consultation électorale du 26 juin 2016, les habitants de Loire-Atlantique restent majoritairement favorables au projet de transfert de l’aéroport de Nantes à Nantes-Atlantique. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par l’agence IFOP à la suite d’une commande du Syndicat mixte aéroportuaire, l’organisation réunissant les collectivités porteuses du projet. Ceux qui doutent de l’indépendance et de l’honnêteté des instituts de sondage y verront sûrement une manipulation.

Il n’empêche, selon l'enquête réalisée sur un échantillon de 502 personnes, 54 % des habitants de Loire-Atlantique interrogés considèrent que l’aéroport doit être transféré. Ils étaient 55,2 % lors de la consultation de juin 2016. Les retraités, les ouvriers et travailleurs indépendants, les électeurs de Marine Le Pen et François Fillon, sont les plus favorables au projet.

Les Français et les habitants de l’ouest aussi

Le sondage a aussi interrogé les habitants du quart nord-ouest de la France : les partisans du projet de Notre-Dame-des-Landes y sont encore plus majoritaires (60 % contre 40 %), tordant ainsi le cou au ressenti exprimé à plusieurs reprises par les anti-aéroport.

>> A lire aussi : L’aéroport Nantes-Atlantique a franchi la barre des 5 millions de passagers

A l’échelle nationale, 54 % des Français (échantillon des 1.009 personnes interrogées) pensent qu’Emmanuel Macron doit « tenir son engagement de faciliter le début des travaux de l’aéroport ». On découvre sans surprise qu’une large majorité d’électeurs de La République en marche, du FN, des Républicains et du PS sont d’accord avec cela. Mais aussi, et c’est beaucoup plus surprenant, une courte majorité (54 %) de sympathisants d’Europe écologie-Les Verts.

Une majorité pour l’expulsion de la ZAD

Plus des trois quarts des Français interrogés estiment aussi que les pouvoirs publics doivent appliquer la volonté des citoyens lorsqu’un référendum est organisé au plan local. Enfin, concernant la ZAD, 58 % disent être favorables à son expulsion en ayant recours aux forces de l’ordre.

Ce sondage intervient à quelques jours de la remise du rapport (13 décembre) des médiateurs nommés par le gouvernement pour éclaircir cet épineux dossier. Matignon a fait savoir qu’une décision serait rendue avant le 31 décembre.