Ils sont prêts « à rester le temps qu’il faudra ». Huit personnes étaient juchées ce samedi sur des grues, porte d’Italie à Paris, pour réclamer au président Macron davantage de moyens pour les personnes en situation de handicap, a indiqué le collectif « Citoyen handicap ».

Six femmes et deux hommes ont pris possession de quatre grues, dès 4h30 ce samedi, pour rappeler à Emmanuel Macron les « promesses faites » durant la campagne présidentielle, a expliqué Estelle Ast, membre du collectif « Citoyen handicap ». Selon elle, des banderoles ont été déployées sur chacune des grues : « Une prise en charge adaptée pour tous », « Handicap : 17 suicides connus depuis 2008 », « Handicap : discrimination, exclusion, maltraitance » ou encore « Handicapés au chômage = 21 % ».

« On veut vraiment que les moyens soient mis »

Malgré des lois successives, dont l’instauration en 1987 de l’obligation d’emploi de 6 % de personnes en situation de handicap pour les entreprises de plus de 20 salariés, le taux de chômage des personnes handicapées reste très élevé, 19 %, deux fois supérieur à la moyenne nationale.

>> A lire aussi : Une mère dénonce du haut d'une grue le sort des autistes

« Emmanuel Macron veut faire du handicap sa priorité mais aujourd’hui on se rend compte que toutes les directives qui sont prises ne vont pas du tout dans ce sens-là », a affirmé Estelle Ast qui, en mars 2014, avait entrepris une action similaire à Toulouse. « On veut vraiment que les moyens soient mis pour que les personnes handicapées soient totalement incluses dans notre société, à tous les niveaux :  à l’école, au travail… Que tout ne soit plus un véritable parcours du combattant », a-t-elle encore dit.