Un gendarme d’une cinquantaine d’années s’est suicidé vendredi matin avec son arme de service dans la cour de sa caserne aux Vans, dans le sud de l’Ardèche, révèle le parquet de Privas. Une cellule psychologique a été mise en place dans la caserne, selon Le Dauphiné Libéré qui a révélé l’information.

Des investigations vont être menées pour tenter de comprendre ce qui aurait pu pousser l’homme à ce geste. En début de semaine, un gendarme de 38 ans avait également mis fin à ses jours de la même manière dans une caserne de l’Oise.