Côte d'Azur: Enfermée dans son magasin, elle est renvoyée

SOCIAL Après s’être retrouvée « coincée à l’intérieur du magasin », elle a ouvert les portes. Une action qui s’est soldée par un renvoi…

M.F.

— 

Illustration d'un supermarché.

Illustration d'un supermarché. — PRM/SIPA

« J’ai paniqué. » Voilà comment cette Cagnoise, employée dans un supermarché, explique son geste. Selon Nice-Matin, elle s’est retrouvée enfermée dans le magasin dans lequel elle travaillait. Pour en sortir, elle a ouvert les portes. Un acte qui a eu pour conséquence son renvoi.

« Je suis remontée des vestiaires. Il n’y avait plus de lumière dans le magasin et tout était fermé. J’ai crié le prénom des deux responsables de la fermeture, mais il n’y avait plus personne », explique-t-elle au quotidien local. Prise d’angoisse, l’employée a déclenché l’alarme puis a ouvert le rideau du magasin.

« Personne n’est autorisé à toucher les portes électriques »

En période d’essai, la Cagnoise a été renvoyée après cet acte. « Elle n’aurait jamais dû ouvrir elle-même les portes. J’ai téléphoné pour la rassurer et je lui ai dit d’attendre qu’on lui ouvre, affirme le responsable du supermarché. Personne n’est autorisé à toucher les portes électriques. Le personnel le sait bien. Toute ouverture ou fermeture doit se faire avec deux responsables. Il y a les risques de vol, il faisait nuit, et en plus il y a le plan Vigipirate. »

De son côté, l’employée a déposé une main courante et souhaite faire un recours devant les prud’hommes.