SNCF: Un contrôleur demande sa carte d’invalidité à Philippe Croizon, amputé des quatre membres

SNCF La publication du sportif sur les réseaux sociaux a suscité de nombreux commentaires...

M.C.

— 

L'athlète amputé Philippe Croizon donne une conférence de presse à Amman en Jordanie le 11 juin 2012

L'athlète amputé Philippe Croizon donne une conférence de presse à Amman en Jordanie le 11 juin 2012 — Khalil Mazraawi AFP

Simple application du règlement ou excès de zèle ? Le sportif polyhandicapé Philippe Croizon, amputé des deux bras et des deux jambes, a posté samedi un message sur les réseaux sociaux s’étonnant de s’être vu demander sa carte d’invalidité à bord d’un train.

« Dans le TER Rouen Paris, le contrôleur me demande ma carte d’invalidité pour vérifier… quoi au juste ? », se demande l’homme qui a traversé la Manche à la nage en 2010. « Moi je n’ai rien dit, mais les passagers se sont fâchés ils ont dit c’est n’importe quoi ! », explique-t-il, en précisant qu’après avoir réitéré plusieurs fois sa demande, le contrôleur a fini par poursuivre sa tournée des voyageurs.

« En général avec la SNCF, ça se passe super bien »

Devant les plus de 200 commentaires suscités par sa publication sur Facebook, dénonçant le « ridicule » de la situation ou soulignant au contraire que le contrôleur ne faisait que son travail, Philippe Croizon a tenu à relativiser l’incident :

« Je voulais prendre les choses avec humour et ne pas en arriver à des insultes (…) ce monsieur a peut-être eu une mauvaise journée, il est peut-être fatigué je n’en sais rien. » Le sportif précise « qu’en général avec la SNCF, ça se passe super bien », se souvenant que l’entreprise l’avait raccompagné chez lui après la panne générale à la gare Montparnasse.