Paris: Des ossements humains découverts par des ouvriers sur le chantier de la Nouvelle Samaritaine

FAITS DIVERS Le chantier de rénovation du grand magasin parisien a dû être interrompu...

20 Minutes avec agence

— 

Les spécialistes de l’Identité judiciaire et du laboratoire central de la préfecture de police se sont rendus sur place (illustration).

Les spécialistes de l’Identité judiciaire et du laboratoire central de la préfecture de police se sont rendus sur place (illustration). — Gilles Varela

Les ouvriers qui travaillent sur le chantier de l’ancien grand magasin, La Samaritaine, à Paris, ont fait une bien macabre découverte, ce mardi soir. Un responsable de travaux s’est rendu au poste de police du quartier des Halles pour faire savoir que des ossements humains avaient été découverts sur la zone de chantier, rapporte le Parisien.

Des ossements enfouis à 50 cm de profondeur

Les ouvriers ont découvert une dizaine d’os, enfouis à 50 cm de profondeur dans une tranchée creusée à l’angle de la rue des Prêtres-Saint-Germain-l’Auxerrois et de la place du Louvre. Les ossements n’ont pas encore pu être datés, précise le quotidien.

Les services de l’identité judiciaire et du laboratoire central de la préfecture de police se sont rendus sur le chantier. Les travaux ont dû être interrompus.

Quatre ans de travaux

L’ancien grand magasin La Samaritaine est classé au titre des Monuments historiques. Fermé depuis 2005, il subit actuellement d’importants travaux de réhabilitation pour un budget de plusieurs centaines de millions d’euros.

Le chantier a démarré en septembre 2015. Le futur complexe, baptisé « Nouvelle Samaritaine », devrait comporter des boutiques, un hôtel de luxe, 96 logements sociaux, une crèche et des bureaux. L’ouverture au public, initialement prévue pour la fin de l’année 2018, pourrait à nouveau être retardée après cette découverte.

Mots-clés :