VIDEO. Affaire Cédric Herrou: L'agriculteur condamné à quatre mois de sursis pour «aide à l’immigration clandestine»

JUSTICE Cédric Herrou, principale figure de l’association d’aide et de défense des migrants Roya Citoyenne, était poursuivi pour «aide à l’immigration clandestine»…

20 Minutes avec AFP

— 

Cédric Herrou à son procès en appel.

Cédric Herrou à son procès en appel. — Mathilde Ceilles / 20 Minutes

L’agriculteur est enfin fixé sur son sort. La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné ce mardi matin Cédric Herrou à quatre mois de prison avec sursis. Ce militant, principale figure de l’association d’aide et de défense des migrants Roya Citoyenne, était  poursuivi pour « aide à l’immigration clandestine ».

« C’est le rôle d’un citoyen en démocratie d’agir quand il y a une défaillance de l’Etat », a déclaré Cédric Herrou en pénétrant dans la salle d’audience, devant laquelle l’attendaient une trentaine de militants œuvrant près de Vintimille, en Italie.

>> A lire aussi : Cédric Herrou, un symbole de l'aide aux migrants devant la justice

Condamné en première instance à 3.000 euros d’amende avec sursis

Cédric Herrou, qui estime « faire le travail de l’Etat » en hébergeant des migrants et en les conduisant demander l’asile, avait été condamné en première instance à 3.000 euros d’amende avec sursis et relaxé pour le squat d’un bâtiment SNCF désaffecté où il avait abrité une cinquantaine d’Erythréens. N’avait été retenu contre lui que le fait d’avoir, en 2016, pris en stop des migrants côté italien.

En appel, le parquet d’Aix-en-Provence avait requis huit mois de prison avec sursis à l’issue d’une audience le 19 juin.