VIDEO. Poster à colorier, test «Parles-tu Macron?»... La République en marche lance son «cahier d'été»

CE N'EST PAS UNE BLAGUE «Pourquoi un cahier d’été ? Parce que c’est l’été»...

Manon Aublanc

— 

Emmanuel Macron à Istres, le 20 juillet 2017.

Emmanuel Macron à Istres, le 20 juillet 2017. — Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Vous ne savez pas quoi faire sur la plage ? Vous vous ennuyez ? Vous voulez vous distraire ? Ne cherchez plus. La République en marche (LREM) lance ce lundi son « cahier d’été », composé de « poster à colorier », d’un test de personnalité ou encore d’un quiz « Parles-tu "Macron" ? », rapportent nos confrères de franceinfo.

La sortie de ce fascicule, programmée pour lundi 31 juillet, a été annoncée ce samedi sur le compte Twitter d’En marche ! Le document est d’ailleurs d’ores et déjà disponible sur le site Internet LREM.

LREM « voulait de la qualité et quelque chose de légèrement décalé »

Et l’objectif de ce document est limpide comme de l’eau de roche (oui oui, cette expression existe encore), explique l’édito : « Pourquoi un cahier d’été ? Parce que c’est l’été ». A l’intérieur, plusieurs «instants détentes» sont proposés : un texte sur le « regard de chercheurs américains sur l’accord de Paris » au sujet de l’environnement, une interview du ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, un test de personnalité pour les adhérents ou un quiz, sobrement intitulé « Parles-tu "Macron" ? ».

Vous pourrez aussi retrouver un lexique pour vous éclairer sur la définition exacte de perlimpinpin, carabistouille ou bovarysme, ou président jupitérien, des expressions utilisées par Emmanuel Macron.

Pour Nicolas Herenstein, illustrateur à l’agence Hands Studio, c’est « vraiment cool de travailler sur ce projet ». L’illustrateur a expliqué à franceinfo que La République en marche « voulait de la qualité et quelque chose de légèrement décalé ».

Il n’en fallait pas plus pour que certains Twittos s’emparent de ce projet et le tourne en dérision, au point de créer un deuxième (faux) cahier d’été La République en marche.