• Le gouvernement n'a pas annoncé la suppression de cette prime.
  • Cette aide est versée tous les ans depuis 1988.

Versée depuis près de trente ans,la prime de Noël est un complément de revenus pour les foyers à faibles revenus. La CAF, la MSA ou Pôle emploi sont chargés de la reverser, en fonction de la situation de l’allocataire.

Cette prime serait-elle menacée ? Ce jeudi, le site actualités du jour titre « suppression de la prime de Noël » et précise que la prime disparaîtra « dès cette année ».

DESINTOX

Ce site ne renvoie vers une aucune source pour cette information : ni vers une déclaration d’un membre du gouvernement, ni vers un des organismes chargés de redistribuer cette aide. La raison en est simple : le gouvernement n’a pas annoncé la suppression de cette prime, reconduite chaque année depuis 1988.

>> A lire aussi : Non, l'allocation de rentrée scolaire n'est pas supprimée

De plus, le site actualitesdujour.fr est un site parodique. Ses utilisateurs inventent de toutes pièces des « informations », comme précisé au pied du site : « Ceci est un site de divertissement, des news sont créées par les utilisateurs. Ce sont des news humoristiques, de fantaisie, fictives, qui ne devraient pas être prises au sérieux ou servir de source d’information ! »

Comment fonctionne la prime de Noël ?

Cette aide est versée en décembre, sous conditions de ressources, pour les bénéficiaires du RSA, ou pour les bénéficiaires de la prime transitoire d’activité, de la prime forfaitaire mensuelle de reprise d’activité. Les bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique ou de l’allocation équivalent retraite touchent aussi cette prime.

L’année dernière, pour les bénéficiaires du RSA, cette prime s’élevait de 152,45 euros à 444,10 euros, en fonction de la composition du foyer : 60 euros supplémentaires sont versés par personne supplémentaire au-delà de six personnes dans le foyer. Pour les bénéficiaires des autres prestations, le montant de la prime était fixe : 152,45 euros.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse. Vous pouvez contacter l’équipe en écrivant à contribution@20minutes.fr.