Un TGV Paris-La Rochelle percute un bloc de béton à grande vitesse

FAITS DIVERS Aucun blessé ne serait à déplorer...

M.C.

— 

Illustration d'un TGV.

Illustration d'un TGV. — GILE MICHEL/SIPA

Il s’agit « vraisemblablement d’un acte de malveillance », déclare la SNCF au site franceinfo. Un TGV qui assurait la liaison entre Paris et la Rochelle a percuté un bloc de béton dimanche soir vers 22h, à hauteur de Surgères (Charente-Maritime), rapporte le Parisien.

Malgré le choc, survenu alors que la vitesse du train était de 150 à 200 km/h, le TGV n’a pas déraillé, et aucun blessé ne serait à déplorer parmi les 173 passagers. La SNCF annonce avoir porté plainte.

Un autre TGV, qui circulait en sens inverse, a été brièvement stoppé afin de procéder à des vérifications sur les voies et a pu repartir vers 22h50. Le train accidenté, lui, devait poursuivre sa route vers La Rochelle à petite vitesse.

Mots-clés :