VIDEO. Attentat: Nice commémore ses martyrs du 14-Juillet

SOUVENIR Il y a un an, un camion de 19 tonnes fauchait la foule sur la Promenade de sanglais, tuant 86 personnes, dont 15 enfants...

B.D. avec AFP

— 

Vue de drone de l'hommage rendu aux victimes de l'attentat de Nice, le 18 juillet 2016, sur la Promenade des Anglais.

Vue de drone de l'hommage rendu aux victimes de l'attentat de Nice, le 18 juillet 2016, sur la Promenade des Anglais. — HO / Ville de Nice / AFP

Quatre-vingt-six bougies allumées le matin, une pour chaque victime, puis 86 faisceaux illuminés le soir, une allocution solennelle du chef de l'Etat: Nice commémore dans l'émotion ce vendredi le premier anniversaire de l'attentat commis contre la foule qui fêtait le 14-Juillet l'an dernier.

Ce soir-là, environ 30.000 personnes étaient sur la Promenade des Anglais pour voir le feu d'artifice, souvent en famille. Peu après 22h30, un camion de 19 tonnes s'est engagé à vive allure sur ce boulevard de front de mer, emblématique de Nice, fonçant sur le trottoir et la chaussée piétonnisée. En moins de trois minutes, il a fait 86 morts, dont 15 enfants, et plus de 450 blessés.

Une violence inouïe, des scènes de carnage, de panique, qui ont suscité l’horreur, mais surtout l’émotion, partout en France. Quatre jours après, une minute de silence était observée aux quatre coins de l’Hexagone.

Les images les plus fortes ont été celles prises depuis un drone de la Promenade des Anglais, noire de monde, mais totalement silencieuse.

Le soir même de cette commémoration, une grande chaîne humaine s’est organisée pour déplacer toutes les fleurs, peluches, et autres marques d’hommage déposées depuis l’attentat.

En février dernier, ces souvenirs ont été récupérés et transportés aux Archives Nice Côte d’Azur

Le 8 juin, en attendant la création d'un mémorial définitif, un monument provisoire portant les noms des 86 morts a été installé dans des jardins près de l'hôtel Negresco. Il est constitué de la fontaine utilisée lors de l’hommage national rendu le 14 octobre 2016, où 86 roses avaient été déposées par des lycéens. Elle est surmontée d’un cœur, formé par les noms des 86 victimes, réalisé par le club de football local de l’OGC Nice.