Les infos immanquables du jour: Cheveux blancs, euthanasie et sécurité du 14-Juillet

INFO Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce jeudi 13 juillet... 

Armelle Le Goff

— 

Sophie Fontanel raconte son passage aux cheveux blancs dans Une apparition (Ed. Robert Laffont)

Sophie Fontanel raconte son passage aux cheveux blancs dans Une apparition (Ed. Robert Laffont) — Yannis Vlamos/Pixelformul/SIPA

Hey, mais on ne serait pas à la veille d’un jour férié et d’un long week-end ? Mais si. Des immanquables de compétition donc.

L’article le plus lu du jour :Les femmes aux cheveux blancs, la nouvelle tendance qui dézingue les tabous

Cachez ces cheveux blancs que l’on ne saurait voir ! Si vous êtes une femme et que vous avez des cheveux blancs, il y a fort à parier qu’une bonne copine saura vous glisser qu’elle vous préférait avant (quand vous faisiez des colorations), ou qu’un coiffeur armé d’un pinceau tentera de vous convaincre de teindre rapido les fils d’argent qui parcourent votre chevelure. Une situation qu’a vécue la journaliste du Monde diplomatique Mona Chollet et qu’elle raconte sur son blog La Méridienne. Mais de plus en plus de femmes s’affranchissent des injonctions sociales et arborent fièrement leur crinière argentée, prouvant qu’on peut être jeune et belle même en mode silver hair ou qu’on peut se moquer royalement de l’avis de ceux que ça pourrait déranger. Le point sur cette tendance ici.

L’article le plus partagé du jour : Nevers : Le berger allemand qui a dévoré sa maîtresse sera-t-il euthanasié ?

Les autorités n’ont pas encore tranché sur le sort du berger allemand qui a tué sa maîtresse en lui dévorant une partie de la jambe la semaine dernière, à Nevers (Nièvre).

Selon Le Berry Républicain, un vétérinaire va réaliser une évaluation comportementale pour estimer la dangerosité de l’animal d’ici la fin de cette semaine. Pour en savoir plus sur cette question, c’est là.

 

L’interview de la rédaction du jour :« Le drame de Nice nous a incités à revoir nos dispositifs de sécurité », explique l’un des patrons de la police

« On n’imaginait pas une telle violence, une telle horreur. » Un an après l’attentat de Nice, Pascal Lalle, patron de la direction centrale de la sécurité publique, a accordé une interview à 20 Minutes pour expliquer comment la police sécurise les grands événements organisés cet été et notamment les festivités des 13 et 14 juillet. « Ce drame nous a incités à revoir nos dispositifs de sécurité. Désormais, l’hypothèse d’une voiture bélier qui fonce dans la foule en faisant un grand nombre de victimes est systématiquement prise en compte sur la gestion des grands rassemblements de foule », explique le patron de la police. L’intégralité de l’entretien est à lire par ici.